Subscribe

Vanessa Caffin sur la route d’Hollywood

Après J’aime pas l’amour…ou trop peut-être et Mémoire vive, Vanessa Caffin signe son troisième livre avec Rossmore Avenue, dont la sortie française est prévue le 14 avril. L’intrigue, qui se déroule à Los Angeles, pourrait être adaptée sur grand écran.

Rossmore Avenue, le dernier livre de Vanessa Caffin n’est pas encore sorti qu’il fait déjà parler de lui. Lors du dernier festival du film international de Berlin en février dernier, le roman a été retenu parmi dix ouvrages du monde entier pour une possible adaptation au cinéma.

Il est vrai que l’histoire a tout pour plaire à Hollywood. Lily, Parisienne trentenaire expatriée à Los Angeles, doit gérer des voisins loufoques, une vie sentimentale en dents de scie et un travail prenant. La mort suspecte d’un membre de son entourage va changer ce quotidien et renforcer les relations de la communauté de Rossmore Avenue.

Pour se mettre dans la peau de son personnage, enquêter, interroger expatriés et locaux, la Française Vanessa Caffin qui signe ici son troisième roman, est partie à Los Angeles pendant six mois en 2009. C’est donc tous naturellement dans cette ville de la côte Ouest qu’elle a décidé de placer son intrigue.

« C ‘est une ville de destruction massive au niveau des rapports humains, totalement schizophrénique, qui tue les rêves »,  commente cette ancienne journaliste du JDD qui s’est servie de son expérience personnelle pour écrire. « Si l’amour est difficile partout dans le monde à Los Angeles, il est impossible. Tout le monde vient pour devenir quelqu’un mais personne n’est personne, sauf une petite élite. Je voulais voir ce que cela impliquait pour mes personnages.»

A travers son héroïne, elle confronte ses préjugés envers les Etats-Unis et décrit aussi la difficulté d’être expatriée. « Los Angeles, c’est une anti-Paris. Il y a un vrai choc culturel qui rend antinomique ces deux villes. »

Le livre, qui sortira en France le 14 avril prochain a été présenté à près de 200 producteurs de cinéma à Berlin. Il est actuellement en lecture dans des studios américains (Universal), français (Pathé) et européens. «  Je n’en saurai pas plus avant la fin des discussion. Mais il est sûr que faire partie de cette sélection ouvre des portes. C’est incroyable de se dire que cette histoire va peut-être exister sur grand écran. »

En attendant, Vanessa Caffin vient de rendre un nouveau manuscrit à Belfont, sa maison d’édition, et aimerait bien écrire la suite de Rossmore Avenue.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related