Subscribe

Vingt morts morts dans le Var, frappé par des pluies diluviennes

Le bilan s’est alourdi à vingt morts dans la région de Draguignan, dans le Var, dévastée ma

rdi soir et dans la nuit par des inondations dues à des pluies torrentielles.

 

Malgré une “belle accalmie” mercredi, une nouvelle perturbation orageuse est possible en soirée, avec un risque de cumul de précipitations entre 40 et 50 mm, avertit la préfecture. L’épisode pluvieux, annoncé par Météo France qui avait placé la région Provence-Alpes-Côte d’Azur en alerte orange, a été dévastateur du Cannet jusqu’à Fréjus.

Selon l’administration pénitentiaire, les 436 détenus de la prison de Draguignan, inondée, étaient évacués vers les établissement pénitentiaires de la région.

Des évacuations d’habitations ou de campings se poursuivaient en milieu de journée. A Fréjus, quelque 1.550 personnes, dont de nombreux touristes étrangers et des gens du voyage, étaient abrités dans quatre centres de secours.

Mille deux cents sapeurs-pompiers ou militaires de la Sécurité civile étaient mobilisés, ainsi que plus de 650 gendarmes, CRS ou policiers, selon la préfecture.

Les autorités surveillent de près la situation des cours d’eau comme l’Argens et la Nartuby, vers le littoral, près de Fréjus, Roquebrune et Puget-sur-Argens, alimentés par les flots de la nuit, a expliqué à l’AFP le préfet Hugues Parant.

“On essaie d’évaluer la fragilité des ouvrages d’art” aux abords des rivières, notamment les ponts proches de maisons, a-t-il dit.

A Draguignan, où l’eau est montée de plus de deux mètres dans les rues, “300 mm de pluies sont tombés depuis 16H00 mardi, ce qui est énorme”, a relevé la sous-préfète de Draguignan Corinne Orzechowski. “C’est un phénomène de pluies qui se fixe à un endroit, très fort”.

“Ce matin, nous avons retrouvé un coeur de ville dévasté, extrêmement abîmé avec des carcasses de voitures dans les rues, des routes effondrées, des maisons éventrées, des dégâts aux infrastructures”, a-t-elle décrit.

Un correspondant de l’AFP, bloqué dans cette ville toute la nuit, a découvert au petit matin “des rues jonchées de voitures enchevêtrées, de branches d’arbres, de pierres, de boue”.

Le même spectacle a été observé dans la commune proche des Arcs, par une autre journaliste de l’AFP.

Mme Orzechowski a précisé que neuf hélicoptères et quinze bateaux ont aidé à mettre au sec 1.200 personnes dans les centres de secours de Draguignan. 450 hélitreuillages ont eu lieu dans la nuit et le préfet a salué la mobilisation de tous, sapeurs-pompiers, gendarmerie, police ou encore certaines structures comme des supermarchés qui ont accueilli les naufragés.

Les communes proches de Draguignan, dont Les Arcs, Figanières et Roquebrune, ont dû également prendre en charge chacune des dizaines voire des centaines personnes bloquées.

98.000 personnes restent privées d’électricité dans le Var et 13.400 de télécommunications, selon la préfecture, qui a indiqué que le réseau de téléphonie mobile était également perturbé. Le transformateur de Trans-en-Provence, qui alimente le golfe de Saint-Tropez et Draguignan est sous les eaux, a expliqué le préfet.

Autre conséquence de ces pluies torrentielles, le trafic SNCF est interrompu entre Toulon et Nice jusqu’à jeudi. L’autoroute A8 et l’aéroport de Toulon-Hyères, fermé mardi, ont été rouverts. Le ministre de l’Intérieur, Brice Hortefeux, était attendu sur place mercredi à la mi-journée.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related