Subscribe

Washington envisage de lancer une mise en garde aux Américains en Europe

Les Etats-Unis envisagent de lancer une mise en garde aux Américains qui voyagent en Europe pour leur demander d’être vigilants, a indiqué samedi un responsable américain à l’AFP, après la publication d’informations sur des projets déjoués d’attentats terroristes dans plusieurs pays.

“Nous envisageons une alerte pour les voyages en Europe”, a déclaré à l’AFP ce responsable sous couvert de l’anonymat. “Il devrait s’agir pour l’essentiel de dire aux Américains de poursuivre leurs voyages, mais d’être vigilants. Cette alerte pourrait être lancée dès demain” dimanche, a-t-il ajouté. Un autre responsable américain a indiqué à l’AFP que le Département d’Etat prendrait “les mesures qu’il jugera appropriées”. “Nous continuons à être concentrés sur l’intérêt que montre Al-Qaïda à nous attaquer, nous, nos alliés et nos intérêts. Nous ne ménagerons aucun effort pour déjouer les plans terroristes, et prendrons les mesures ultérieures appropriées”, a-t-il ajouté.
Selon des informations de presse datant de la semaine dernière, les agences de renseignement ont fait état de projets d’attentats en Grande-Bretagne, France, Allemagne et Etats-Unis. De tels projets d’attentats en Europe ont été élaborés par le numéro trois du réseau Al-Qaïda, le cheik Younis al-Mauretani, en accord et avec l’appui financier d’Oussama ben Laden, a ainsi affirmé l’hebdomadaire allemand Spiegel.

Le cheik aurait fait part de ses projets d’attentats, notamment en France et en Grande-Bretagne, à un islamiste de nationalité allemande mais d’origine afghane qui est à présent détenu par les forces américaines au camp de Bagram en Afghanistan, selon le magazine. Ces informations seraient à l’origine d’une récente alerte terroriste en Europe de l’Ouest.

Selon Focus, le niveau d’alerte terroriste a également été relevé en Europe en raison d’interceptions par le centre britannique d’écoutes GCHQ (Government Communications Headquarters) des communications téléphoniques et électroniques de huit Allemands et de deux Britanniques basés à la frontière pakistano-afghane. Ceux-ci, communiquant avec des personnes en Allemagne et en Grande-Bretagne, auraient discuté de la façon d’obtenir des armes et des matières explosives, ainsi que de la location de lieux sûrs pour se réfugier avant et après un attentat.

Des attentats simultanés, du style du raid sanglant qui avait fait 166 morts dans la ville indienne de Bombay en 2008, étaient prévus à Londres et dans de grandes villes françaises et allemandes, mais le projet aurait été découvert à un stade préliminaire, ont affirmé les chaînes britanniques Sky News et la BBC citant des sources internes aux services de renseignements.

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related