Subscribe

Washington face à une nouvelle menace de paralysie du Congrès

L’Etat fédéral américain se trouvait mardi face à une nouvelle menace de paralysie en raison d’un désaccord entre les deux partis du Congrès sur une énième loi de finance provisoire, pour maintenir le fonctionnement des services publics.

L’accord budgétaire trouvé in-extremis en avril dernier pour éviter une paralysie de l’Etat fédéral finance les services de l’administration jusqu’à la fin de l’exercice budgétaire 2011, soit jusqu’au 30 septembre. Passé cette date et sans accord au Congrès, l’administration pourrait avoir à fermer certains services. Le financement de l’aide aux Etats touchés par les récentes intempéries –comme l’ouragan Irène sur la côte est des Etats-Unis– est devenu le nouveau sujet de discorde au Congrès.

D’un côté, les républicains de la Chambre souhaitent voir l’aide aux sinistrés financée par des mesures de réductions budgétaires, une mesure rejetée par les démocrates. Les républicains insistent aussi pour que cette aide soit incluse dans la loi de finance provisoire de six semaines après le 30 septembre. Ils proposent de débloquer un milliard de dollars immédiatement pour les Etats victimes de catastrophes naturelles récentes et 2,65 milliards pour l’année 2012.

De l’autre côté, les démocrates ont fait adopter la semaine dernière une enveloppe de 6,9 milliards de dollars pour 2011 et 2012 pour aider les Etats en difficulté. Ils veulent faire adopter la loi de finance dans un texte distinct. “Il n’y a que la politique politicienne là-dedans”, a déclaré mardi à la presse le numéro deux républicain de la Chambre Eric Cantor, désignant comme responsable du blocage les démocrates qui contrôlent la majorité au Sénat. Le chef de la majorité démocrate du Sénat, Harry Reid, a répondu aux journalistes que les démocrates ne “céderont pas”.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related