Subscribe

Washington juge “très provocateur” le projet nord-coréen de lancer une fusée

Les Etats-Unis ont à leur tour dénoncé vendredi comme “très provocateur” le projet nord-coréen de lancement à la mi-avril d’une fusée pour placer un satellite en orbite, au mépris des résolutions de l’ONU.

“Un tel lancement de missile pose un problème de sécurité à la région et contredirait le récent engagement de la Corée du Nord à ne pas procéder à des lancements de missiles à longue portée”‘, a affirmé la porte-parole du Département d’Etat Victoria Nuland, dans une déclaration, qui vient appuyer la Coréed du Sud et le Japon qui ont également dénoncé l’attitude de Pyongyang. “L’annonce par la Corée du Nord qu’elle projette de lancer un missile en violation directe de ses obligations internationales est très provocatrice”, a-t-elle déclaré.

Le régime nord-coréen a annoncé vendredi que la fusée devait envoyer dans l’espace, entre le 12 et le 16 avril, un satellite à usage civil pour le centième anniversaire de son défunt fondateur Kim Il-Sung. Cela intervient 16 jours après que la Corée du Nord eut accepté de suspendre tout essai de missile dans le cadre d’un accord prévoyant la livraison par les Etats-Unis de 240 000 tonnes d’aide alimentaire.

“Les résolutions 1718 et 1874 du Conseil de sécurité de l’ONU interdisent clairement et sans équivoque à la Corée du Nord de procéder à des tirs ayant recours à la technologie des missiles balistiques”, a encore affirmé Mme Nuland. “Nous appelons la Corée du Nord à respecter ses obligations internationales, y compris celles découlant des résolutions du Conseil de sécurité”, a-t-elle encore ajouté, précisant que les Etats-Unis avaient entrepris des “consultations étroites avec leurs partenaires” dans la région “sur les suites à donner” à l’initiative nord-coréenne.

En avril 2009, la Corée du Nord avait tiré une fusée qui avait survolé l’archipel japonais avant de s’abîmer dans l’océan Pacifique. Elle avait affirmé qu’il s’agissait d’un lancement “pacifique” qui avait permis de placer sur orbite un satellite de télécommunications.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related