Subscribe

“Who’s Who” : de plus en plus de femmes et de vies actives à rallonge

Prestigieux annuaire biographique des “personnes agissantes” créé en 1953, le “Who’s Who 2010”, disponible mercredi, compte 1.084 nouvelles personnalités, sur près de 22.000 noms au total, recensant celles et ceux qui comptent en France dans toutes les sphères professionnelles.

Si les femmes toujours plus nombreuses restent minoritaires (16% contre 4% en 1980), la bible rouge recense de plus en plus de vies actives à rallonge, au gré de retraites dynamiques jusqu’à un âge avancé dont Jacqueline de Romilly, 96 ans, qui continue de publier, mais aussi Ginette Moulin, 82 ans, présidente du conseil d’administration des Galeries Lafayette, qui fait son entrée dans le guide cette année.

“La durée d’activité s’allonge et on reste plus longtemps dans le +Who’s Who+. On commence aussi à observer plusieurs vies professionnelles totalement différentes, même avant l’âge de la retraite”, indique à l’AFP l’éditeur de l’édition française, Antoine Hébrard. 700 biographies ont cependant été supprimées pour décès ou “arrêt de toute activité”.

Parmi les impétrants 2010 figurent le secrétaire général de la CGT Bernard Thibault, le professeur Laurent Lantieri, spécialiste de la greffe de main et de visage, la comédienne Dominique Blanc, la chorégraphe Blanca Li, le journaliste de France Inter Nicolas Demorand, la secrétaire nationale des Verts Cécile Duflot et le chef étoilé Thierry Marx, remarqué pour sa cuisine moléculaire.

Le styliste Kris Van Assche (Dior Homme), le paléontologue Michel Brunet, professeur au Collège de France, le musicien et percussionniste Manu Katché, mais aussi Hugo Desnoyer, l’artisan-boucher parisien des grandes tables, Emilie Cozette, étoile à l’Opéra de Paris, le chef Cyril Lignac, Anne Hidalgo, première adjointe au maire de Paris, Christine Ferber, pâtissière-chocolatière, les chefs étoilés Jacques et Laurent Pourcel, les fondateurs du site de musique en ligne Deezer, Daniel Marhely et Jonathan Benassaya, et Laurent Guimier, directeur de la rédaction d’Europe 1, font aussi leur entrée (âge moyen : 43 ans).

Il est impossible d’acheter sa place dans l’annuaire : choisis par un comité éditorial parmi les femmes et hommes reconnus pour leurs talents et responsabilités, les personnalités pressenties doivent donner leur accord et compléter leur notice biographique.

Sollicitée pour l’édition 2010, Carla Bruni-Sarkozy n’a pas donné suite. “On lui a écrit mais silence radio”, regrette Antoine Hébrard.

“Le +Who’s Who+ est un outil de documentation connu pour la précision et l’exactitude de ses informations. C’est notre grande force par rapport aux moteurs de recherche sur internet. C’est la valeur ajoutée de l’information payante”, souligne le président des éditions Lafitte-Hébrard.

En plus des 11.000 volumes vendus chaque année à 495 euros pièce, 60.000 notices biographiques (6 euros l’unité) sont consultées sur le site internet (www.whoswho.fr).

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related

  • Stefan Zweig va entrer bientôt à la PléiadeStefan Zweig va entrer bientôt à la Pléiade Le directeur de la maison d'édition française Gallimard, Antoine Gallimard, a annoncé à Jérusalem la prochaine publication d'oeuvres de Stefan Zweig dans la prestigieuse édition de la […] Posted in Books
  • La francophonie vue par Jacqueline SaucierLa francophonie vue par Jacqueline Saucier A l’occasion du mois de la Francophonie, l’écrivaine canadienne Jacqueline Saucier, lauréate 2011 du prix des Cinq Continents, nous fait partager sa vision de la langue française et de la […] Posted in Books