Subscribe

Yves Bigot, un journaliste rock à la tête de TV5 Monde

Le journaliste Yves Bigot, ancien directeur des programmes de RTL, a succédé en ce début d’année à Marie-Christine Saragosse au poste de directeur général de TV5 Monde. De passage à New York pour le lancement du service “Cinema on Demand”, il explique son rapport aux Etats-Unis et fait part de ses ambitions pour la chaîne.

Passionné de rock, Yves Bigot est toujours fasciné par l’Amérique. Comme la plupart des jeunes de sa génération, il a appris l’anglais en écoutant les Beatles et les Stones, avant de pouvoir comprendre les textes de Bob Dylan et de vouloir retracer ses pas aux USA. Le reporter d’Europe 1 a parcouru les villes, à la recherche des lieux qui ont inspiré les grands rockeurs, de Minneapolis à Memphis ou le long de la Highway 61. “Take me on a trip upon your magic swirlin’ ship” chantait le poète des sixties.

C’est un peu la sensation que l’on éprouve en écoutant Yves Bigot énumérer ses pérégrinations américaines. Il n’a pas encore visité tous les Etats, mais s’en approche. De la musique, il s’est intéressé à la prose de Flannery O’Connor ou de Tennessee Williams, puis à la politique, suivant la campagne de Jimmy Carter en 1976, soutenu par Dylan et les Allman Brothers, ou le gouverneur saxophoniste Clinton, candidat à la primaire démocrate en 1992.

Du journalisme à la direction de programmes

Yves Bigot a aussi une longue expérience dans l’audiovisuel international. L’émission rock Rapido (1988-1992), dont il a assuré la rédaction en chef, a d’abord été achetée par la BBC avant d’être diffusée un an plus tard en France sur Canal Plus. A la direction des programmes de la RTBF et de France 2, il a tourné dans plusieurs pays francophones, pour que les œuvres françaises soient vues au delà de nos frontières.

En prenant la direction de TV5 Monde, il découvre une chaîne à maturité, avec 235 millions de foyers connectés et environ 55 millions de téléspectateurs chaque semaine. Le passage à la haute définition est le grand chantier du moment. TV5 Monde devrait être en mesure de proposer sa diffusion en HD aux distributeurs américains au plus tard en 2014. Dans le cadre de son mandat, Yves Bigot entend “défendre à tout prix la francophonie, seule raison d’être de la chaîne”.

L’accent ne sera pas simplement mis sur l’information, une grande place sera réservée aux œuvres francophones de fictions, aux magazines et aux spectacles vivants. Dans les foyers francophones historiques comme le Maine et la Louisiane, TV5 Monde est exceptionnellement diffusée dans le paquet numérique avec d’autres chaînes américaines et pas en supplément ou à la carte. L’entreprise française accompagne aussi les programmes d’immersion en français des écoles de Louisiane.

La place particulière des Etats-Unis

La diffusion de TV5 Monde aux Etats-Unis est le “fleuron” de l’entreprise selon son nouveau président. Le pays est le seul à posséder son antenne propre (parmi les 8 mondiales). La gestion est assurée par une filiale à Los Angeles, ce qui lui procure une plus grande autonomie. Disponible par abonnement, l’offre de cinéma et de droits sportifs est la plus riche de toutes les antennes. TV5 Monde a lancé la chaîne pour enfant Tivi 5 l’année dernière sur le satellite Dish TV. Elle est actuellement en discussion pour la rendre accessible par le câble et souhaite développer d’autres chaînes thématiques. 

En juillet dernier, TV5 Monde s’est associé au premier opérateur de cable américain Comcast pour élargir son offre cinéma. En plus des 150 films par an diffusés par la chaîne, 15 autres films seront proposés tous les mois sur le système VOD baptisé “Cinema on Demand”, de manière illimitée et sans frais supplémentaire pour les abonnés. Une quinzaine de villes  (San Francisco et le nord de la Californie, Denver, Miami et le sud de la Floride, Portland, Seattle, Chicago, Houston, Boston, le New Jersey, Baltimore, Philadelphie et Washington D.C.) sont pour le moment concernées.

Des négociations sont en cours avec d’autres opérateurs audiovisuels, dont Time Warner, pour étendre l’offre. Afin de se démarquer des géants du streaming Netflix ou Amazon, TV5 Monde propose une programmation thématique par cycles, alternant entre blockbusters et films plus confidentiels. Un hommage à Jean Dujardin est par exemple annoncé. Un partenariat a aussi été signé avec l’important festival du film de Seattle. Les téléspectateurs pourront ainsi découvrir en octobre une partie de la programmation du festival, avec des films francophones récents et des inédits aux Etats-Unis.

Vous pouvez retrouver le guide de TV5 Monde chaque mois dans le magazine France-Amérique.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related