Subscribe

Ziad Takieddine affirme détenir les preuves d’un financement libyen de la campagne de Sarkozy

Selon le journal Le Parisien, Ziad Takieddine, l’intermédiaire franco-libanais en contrat d’armement, a affirmé au juge Van Ruymbeke détenir les preuves d’un financement par la Libye de la campagne 2007 de Nicolas Sarkozy.

Le 19 décembre dernier, Ziad Takieddine a déclaré aux autorités que la Libye aurait financé la campagne présidentielle – victorieuse – de Nicolas Sarkozy en 2007. Il a ajouté que cette aide se serait également poursuivi au cours du mandat du nouveau président français. Le régime libyen aurait versé une somme dépassant les 50 millions d’euros, comme l’avait déjà évoqué l’un des fils du dictateur.

M. Takieddine implique aussi le secrétaire général de l’Elysée d’alors, Claude Guéant, futur ministre de l’Intérieur. “Guéant donnait à Saleh (secrétaire particulier de Muammar Kadhafi, ndlr) les indications bancaires nécessaires aux virements”. Ces versements auraient été répertoriés par M. Saleh. L’ancien Premier ministre de Kadhafi, Mamoudhi Bagdadi serait aujourd’hui en possession de l’ensemble des preuves matérielles. Ce dernier est emprisonné en Libye après avoir été lontemps protégé par la France.

Selon M. Takieddine, M. Bagdadi serait prêt à fournir les documents à la justice française. “J’ai les preuves que trois sociétés françaises ont bénéficié en Libye de contrats pour des prestations fictives”, a aussi assuré Ziad Takieddine au magistrat. Les sommes évoquées atteindraient plus de 100 milions d’euros. Officiellement, il s’agissait d’organiser “l’événementiel pour les festivités du 40e anniversaire de la révolution libyenne qui devait avoir lieu le 1er septembre 2011″. “J’ai les contrats, les transferts d’argent, les destinataires, les montants”, a soutenu Ziad Takieddine lors de son audition. Une des sociétés impliquées serait dirigée par le fils de Claude Guéant.

Contacté par Le Parisien, Ziad Takieddine s’est dit “écœuré par la corruption généralisée en France”. “Oui, la Libye a financé Sarkozy et Guéant”, a-t-il une nouvelle fois accusé.

“pures affabulations” selon Guéant

“Tout ça est pure affabulation, pure affabulation”, a martelé l’ancien ministre de l’Intérieur sur i>TELE, interrogé sur un éventuel financement libyen de la campagne électorale de Nicolas Sarkozy en 2007. “Jamais quelque Libyen que ce soit, quelque autorité libyenne que ce soit, n’est passé par mon intermédiaire pour alimenter des enrichissements personnels ou bien la campagne de 2007”, a ajouté Claude Guéant. “S’il a des preuves, qu’il les apporte”, a-t-il lancé. “De toute façon, je suis parfaitement tranquille puisqu’elles ne peuvent en aucune façon toucher Nicolas Sarkozy ou votre serviteur”, a poursuivi l’ex-ministre.

“A l’époque, Nicolas Sarkozy était déjà considéré comme susceptible de se présenter à l’élection présidentielle et même susceptible de l’emporter, et il était normal déjà que des contacts se nouent comme il s’en nouait avec les représentants de beaucoup de chefs d’Etats et de gouvernements du monde entier”, a expliqué l’ancien ministre. “Jamais il n’a été question entre nous de financement de quoi que ce soit (…), d’ailleurs, jamais il n’a été question de financement avec d’autres autorités libyennes”, a-t-il ajouté.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related