Subscribe

Zidane critique le refus des Bleus de s’entraîner

L’ancien meneur de jeu de l’équipe de France Zinedine Zidane a affirmé lundi son désaccord avec le refus des joueurs français de s’entraîner dimanche avant son match décisif du Mondial-2010 face à l’Afrique du Sud (groupe A).

“Le fait de voir les joueurs ne pas s’entraîner, forcément je ne suis pas pour, mais en même temps je ne suis pas à l’intérieur pour savoir ce qu’il se passe dans leurs têtes”, a déclaré Zidane lors d’une conférence de presse à Johannesburg.

“Je ne suis pas du tout pour, parce qu’en fait, comme l’a dit un journaliste, on se souviendra de celui qui gagnera la Coupe du monde et de l’équipe de France pour avoir refusé un entraînement”, a-t-il poursuivi.

Dimanche, les joueurs n’avaient pas voulu prendre part à l’entraînement afin de protester contre l’exclusion de l’attaquant Nicolas Anelka pour des insultes à l’encontre du sélectionneur Raymond Domenech jeudi à la mi-temps du match France-Mexique (0-2).

“Forcément, personne n’est d’accord avec ce qu’il (Anelka, ndlr) a pu dire ou faire mais ce que j’ai envie de dire (…) c’est surtout le fait que ce soit sorti. Parce que dans un vestiaire, il se dit beaucoup de choses, parfois difficiles, mais jamais ça ne sort”, a estimé Zidane.

“Le problème en fait, c’est quand ça sort, là les choses se compliquent et deviennent très graves”, a-t-il souligné.

Le vainqueur du Mondial-1998 a ajouté ne pas savoir qui se cachait derrière les révélations parues dans le quotidien sportif français L’Equipe sur cette altercation, et a démenti être intervenu sur la composition du onze à aligner contre le Mexique, comme l’a affirmé samedi le quotidien Libération.

Concernant Domenech, il a estimé n’avoir “jamais eu de problème avec cet entraîneur”.

“Je n’ai jamais eu de feeling mais je respectais en fait la position. Moi, j’étais joueur, lui entraîneur”, a assuré l’ex-capitaine de l’équipe de France qui a rappelé l’importance du dernier match pour les Bleus dans le groupe A, mardi à Bloemfontein (centre) contre l’Afrique du Sud.

“Si l’équipe de France passe, on oubliera tout (…) Donc moi, j’attends ce match avec impatience”, a-t-il lancé.

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related