Subscribe

Épidémie de fièvre ovale en France

Il aura fallu un exploit, éliminer les redoutés All Blacks (20-18) en quarts de finale de la Coupe du monde, pour que la France s’enflamme à nouveau. Et retrouve la joie de célébrer la victoire dans la rue. Au-delà de la ferveur populaire qui s’est répandue sur l’Hexagone, c’est tout le rugby français qui tire profit du parcours des Bleus.

Samedi dernier, au coup de sifflet final, la folie a gagné tout le pays. À Paris, les Champs-Élysées sont pris d’assaut. Un peu plus loin, place de l’Hôtel-de-Ville, 25 000 personnes qui ont suivi le match sur écran géant célèbrent la victoire des hommes de Bernard Laporte. Partout en France, les mêmes scènes de liesse. Les mêmes drapeaux tricolores brandis fièrement. 15 000 personnes emportées par le même élan à Toulouse et à Bordeaux. À Marseille, où se déroulaient les rencontres Australie-Angleterre et Afrique du Sud-Fidji, les supporteurs des Wallabies et des Springboksse sont mêlés à ceux du XV de France. Laporte, l’entraîneur tricolore,salue ce mouvement spontané : "Pour nous, c’est fabuleux. Pour l’image du rugby, cela montre que l’on peut faire la fête sans incidents." Cette nuit de folie rappelle celles vécues en 1998 lors de l’épopée des footballeurs d’Aimé Jacquet. Jusque-là réservée aux exploits du foot, la folie gagne à présent l’ovalie. Les maillots bleu nuit du XV de France s’arrachent comme des petits pains, on dit même qu’il s’en vend 100 par heure. Entre 400 000 et 500 000 se seraient déjà écoulés et de nombreux distributeurs doivent désormais réapprovisionner leurs stocks. Bernard Laporte poursuit : "On est content qu’il y ait cet engouement, que notre sport plaise à beaucoup de gens. Tant mieux, mais nous restons concentrés sur notre match." Après avoir sorti les All Blacks, les nouveaux venus au rugby ne comprendraient sûrement pas que la France soit éliminée par les Anglais.

Les chiffres des audiences télé donnent le vertige. Samedi soir, pas moins de 16 663 920 personnes (selon Médiamétrie) étaient réunies devant leur petit écran. Avec un pic à 18,7 millions de téléspectateurs dans les derniers instants du match. Meilleure audience et meilleure part de marché (64,9 %) de l’année pour TF1. C’est le jackpot pour la chaîne privée qui a acquis les droits de retransmission de la Coupe du monde contre 40 millions d’euros (auxquels s’ajoutent 10 millions de production). TF1 a même décidé d’augmenter le tarif de ses écrans publicitaires pour la demi-finale, les 30 secondes passant de120 000 à 150 000 euros ! Mais il n’y a pas que les Bleus qui cartonnent à la télé, les autres matchs diffusés sur TF1 réalisent des audiences plus qu’honorables. C’est le cas notamment d’Argentine-Écosse, dimanche soir, qui a rassemblé plus de 8 millions de téléspectateurs, soit plus que le film programmé à cet horaire la semaine précédente.

L’autre conséquence du bon parcours des Bleus, c’est le nombre de licenciés qui connaît une augmentation de 20 %. Les clubs de rugby voient affluer un nombre considérable de nouveaux pratiquants. C’est essentiellement dans les catégories de jeunes, globalement chez les moins de 15 ans, que l’augmentation est sensible. Seul bémol, le rugby reste encore un sport qui a du mal à s’implanter dans les banlieues françaises. Manque de terrains, manque d’intérêt pour un jeu jugé compliqué, le ballon ovale n’a pas encore acquis la même cote d’amour que le ballon rond.

Voici une liste non-exhaustive des lieux où les matchs de la coupe de monde sont retransmis. N’oubliez pas de les contacter pour connaître les horaires de diffusion !
http://www.france-amerique.com/culture/article.php?id=198

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related