Subscribe

Fashion Week – Un lundi au soleil

Une journée supplémentaire de “Flash Week” qui restera dans les annales, notamment grâce à… Donna Karan et Betsey Johnson.

Les défilés du jour ont redonné un coup de fouet aux participants légèrement épuisés par quatre jours intenses (déjà) de Fashion Week. Carolina Herrera, Diesel Black Gold, Monique Lhuillier, Donna Karan et Betsey Johnson pour (presque) finir la journée, que peut-il y avoir de plus attrayant ? Hop hop ! Il y a des rendez-vous à ne pas manquer ! Il est grand temps de se secouer !

Greenwich Street est bondé à l’approche du numéro 711. “I love Donna Karan, she’s amazing. Look at this, it’s gorgeous, isn’t it ?”, échangent deux jeunes hommes en attendant d’être placés. On est dans le bain, ça y est ! Des pass jaunes vifs servent de sésame d’entrée et sont très convoités. Les coeurs battent fort. Quarante minutes après l’heure indiquée, le défilé commence. Ahhh ! Il avait raison LUI, c’est franchement gorgeous ! Petit un : sur le podium, du sable. Petit deux : la collection dans son entièreté. L’heure des prochaines vacances d’été semble déjà avoir sonnée et, l’espace d’un instant, on s’imagine aux portes du désert de Marrakech (sans les lunettes de soleil). Les robes – poids plume – sont des voiles fns et délicats. Les pantalons et vestes sont équilibrés, détaillés, tout simplement par-faits. Comme pour toute oeuvre d’art, il y a des contrastes. En un clignement de cils, on passe d’une veste intentionnellement chiffonnée et une tenue de soirée méticuleusement travaillée. Quasiment toutes les créations sont de couleur sable, c’est zen. La femme Karan est confiante, jeune ou plus âgée, toutes professions confondues. Elle peut être une déesse grecque, comme une citadine contemporaine, sophistiquée et naturelle. La créatrice nous offre l’Art, l’imagination d’une histoire, le désir, l’émotion.

Retour au Lincoln Center. 
Betsey Johnson : sen-sa-tionnel !!! Un défilé qui dure plus de 10 minutes, des créations (beaucoup de créations) uniques, des mannequins qui sourient, dansent, s’amusent “de” et “dans” leurs vêtements, des couleurs dans tous les sens, un skate-board, des cheveux longs et crêpés, la projection d’un film de famille de la styliste avant et après le dé… que dis-je, le show, le spectacle, le concert de Betsey !! Des robes courtes gonflées, des tissus foncés et d’autres orangés, dorés, vert électrique, des chemises rouges avec et sans manches, des shorts, des ensembles à motifs, rayés, du rose évidemment, des corsets, des lacets… Il est quasiment impossible de détailler un tel spectacle tant il est complet et fantastique. Un moment indicible. ELLE…

Après le défilé, Betsey Johnson a organisé un after au Standard hotel, tandis que Nigel Barker, plus sagement, présentait son livre intitulé Beauty equation au Barnes & Noble de la 66e rue.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related

  • Fashionablement vôtre !Fashionablement vôtre ! Du 9 au 16 septembre, tous les regards étaient tournés vers la Fashion Week de New-York, qui a permis de révéler les tendances printemps-été 2011. Chaque étape de ce marathon fut un feu […] Posted in Culture
  • La Fashion Week, sans accréditationLa Fashion Week, sans accréditation Depuis jeudi, la Fashion Week s’est ouverte à New York. Jusqu’au 17 février prochain, 57 créateurs vont présenter leurs collections au Lincoln Center et donner les prochaines tendances […] Posted in Culture