Subscribe

Formation à Chicago : être bilingue et pro à la fois

Un programme inédit de développement professionnel franco-américain, monté en partenariat avec le consulat général, débutera le mois prochain à Chicago. Un modèle qui pourrait être développé sur tout le territoire si le succès est au rendez-vous. Les candidats seront sélectionnés début février.

La maîtrise du français est un atout qui peut servir de base pour développer une stratégie de carrière. Partant de cet axiome, Jean-Francois Rochard, attaché culturel adjoint au consulat général de Chicago, et Aida Camara, chef d’entreprise française fondatrice de Next Land Consulting, ont mis au point un programme ciblant les étudiants en fin de cycle, les professeurs désirant compléter leur champ de compétences ou toutes personnes en période de transition sur le plan professionnel.

Le point commun de ces candidats potentiels : leurs acquis en langue française. « Nous avons essayé de proposer une formation différente, explique Jean-Francois Rochard, rôdé aux ficelles du soutien linguistique et à la recherche d’une approche innovante. « La diffusion du français n’est pas seulement réservée aux domaines culturel ou éducatif. Cela peut aussi s’appliquer en milieu professionnel », explique-t-il, mettant l’accent sur ce dernier aspect.

Le Franco-American Professional Development Program n’est donc pas un cours de français amélioré. Il comporte trois modules, chacun contenant des ateliers en français et en anglais. L’objectif est  l’acquisition de compétences jugées particulièrement utiles dans un environnement professionnel interculturel.

Le module A est animé par la dynamique Aida Camara, qui a l’occasion de travailler dans le cadre de sa societe de « coaching » avec des clients francophones ou américains. Ce module peut par exemple être destiné à ceux qui veulent (re)développer leur carrière ou aux étudiants sur le point d’entrer dans la vie active.

Le module B, présenté en partenariat avec De Paul University, est dédié à la conception et au management de projet, un volet auquel tient particulièrement Jean-Francois Rochard. Ce dernier, qui interviendra d’ailleurs dans un des ateliers, souligne en effet qu’il voit atterrir sur son bureau au consulat des projets parfois mal définis. « Cette partie devrait intéresser les professeurs car je me suis rendu compte qu’ils avaient besoin d’outils pour monter des projet éducatifs. Et au pays du business, maîtriser ces outils de gestions et de management est indispensable. »  En particulier, lorsqu’il y a des demandes de subventions à la clé…

Le troisième module, organisé à l’Alliance Française,  couvre le champ de la communication professionnelle, de la présentation orale au compte-rendu, en passant par les tactiques de négociations ou la banale prise de note.

L’inscription aux trois modules, en bloc ou à la carte, est payante. Les candidats seront sélectionnés début février. Cette première édition aura valeur de test. Le projet pourrait en effet essaimer à travers les Etats-Unis si un  nombre suffisant d’inscrits – une douzaine – est atteint.

Infos pratiques

Consulat général de Chicago : www.consulfrance-chicago.org

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related