Je m'abonne

7,1 milliards de dollars pour l’Afghanistan et le Pakistan dans le budget américain

L’Afghanistan et le Pakistan se partageront 7,1 milliards de dollars d’aide américaine en 2011, selon le projet de budget du département d’Etat dévoilé lundi par l’administration Obama.

Ces sommes – 4 milliards pour l’Afghanistan, 3,1 pour le Pakistan – visent à « vaincre Al-Qaïda en augmentant l’assistance aux deux pays et en fournissant des fonds pour la gouvernance, la reconstruction et le développement », indique un document fourni par la Maison Blanche.

Ces crédits nouveaux ne représentent qu’une partie de l’effort budgétaire américain civil pour l’Afghanistan et le Pakistan.

S’y ajoutent les dépenses existantes pour assurer « le soutien, la logistique et la sécurité » des missions dans ces deux pays, ainsi qu’un nouveau financement qui doit permettre d’y envoyer 500 civils américains supplémentaires en mission.

Quelque 4,5 autres milliards doivent « faire progresser la stratégie du président pour l’Afghanistan et le Pakistan, et la transition en Irak » dès l’exercice 2010, indique le document sans autres détails.

L’aide aux deux pays est au coeur d’un budget en hausse pour la diplomatie américaine, dont les autorisations de dépense passeraient de 55,2 milliards de dollars en 2010 à 56,8 milliards en 2011.

Le budget 2011 du département d’Etat intègre par ailleurs des engagements précédemment assumés en Irak par le département de la Défense, notamment l’aide à la police irakienne. Le développement, que la secrétaire d’Etat Hillary Clinton veut élever au rang de « troisième pilier » de son action aux côtés de la diplomatie et de la sécurité, est l’autre bénéficiaire du budget 2011 du ministère.

La lutte contre le sida, contre la mortalité maternelle et infantile et contre plusieurs maladies tropicales reçoivent 8,5 milliards. Le développement agricole et les programmes d’aide alimentaire se voient également allouer 1,6 milliards. Enfin les pays pauvres recevront 1,4 milliards pour faciliter leur adaptation au changement climatique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related