Je m'abonne

Un film sur les Lost Bayou Ramblers et la renaissance cadienne en Louisiane

Un projet de documentaire sur le groupe de rock cajun The Lost Bayou Ramblers a obtenu la bourse de la culture française attribuée par le fonds d’aide à la création #CreateLouisiana et la chaîne TV5 Monde.

« On va continuer ! » C’est sur ces trois mots que s’achève chaque concert des Lost Bayou Ramblers. Son violon électrique bourdonne encore lorsque Louis Michot, le chanteur et violoniste du groupe, s’adresse à la foule venue l’écouter ce soir-là et prononce son message d’espoir. « La culture et la musique cadiennes ne sont pas mortes. On va continuer. »

Cet encouragement, tout naturellement, est devenu le titre du « rockumentaire » de Bruno Doria, qui sera projeté en avant-première en 2019. « C’est le thème de notre film », explique le cinéaste originaire de Houma, à l’ouest de La Nouvelle-Orléans. « La lutte des Lost Bayou Ramblers pour sauvegarder la culture francophone en Louisiane et, par le biais de la musique, transmettre les coutumes de leurs ancêtres à la jeune génération. »

Bruno Doria suit les Lost Bayou Ramblers depuis deux ans. Il les a accompagnés en studio d’enregistrement et en tournée. Il a filmé leur parade improvisée sur Congo Square lors du dernier carnaval de La Nouvelle-Orléans et leur réaction lorsqu’ils ont reçu le Grammy du meilleur album de musique régionale en janvier dernier. Il a suivi Louis Michot chez son luthier et à Arnaudville, il a rencontré sa famille, son père et ses oncles, qui ont fondé le groupe Les Frères Michot dans les années 1980, et sa femme, Ashlee Michot, qui anime une émission de radio francophone sur la station KVPI à Ville Platte.

Un documentaire bilingue

On va continuer ! a été retenu parmi cinq projets pour recevoir une bourse de 30 000 dollars, remise depuis deux ans par #CreateLouisiana et TV5 Monde à un court métrage ou un documentaire sur le thème de la culture francophone en Louisiane. Enfin, une campagne de financement participatif et un concert de charité des Lost Bayou Ramblers permettront de tourner les derniers entretiens et de financer le montage du film.

Le documentaire sera « bilingue », précise Bruno Doria. Les entretiens menés en français et les chansons en cajun seront sous-titrés en anglais. On va continuer ! sera présenté en avant-première lors du prochain festival du film francophone de La Nouvelle-Orléans, en février 2019. Une diffusion sur la chaîne TV5 Monde est actuellement à l’étude.

« Ce documentaire m’a aidé à me rapprocher de mes racines françaises », explique le réalisateur, dont les ancêtres ont quitté Pau, dans le sud-ouest de la France, pour s’installer au Paraguay puis en Louisiane. Il apprend maintenant le français en visionnant les entretiens qu’il a filmé. « J’espère pourvoir répondre aux questions sur le documentaire en français lors de son avant-première ! »

  • J’adore les Lost Bayou Ramblers, je les ai vus en concert plusieurs fois en France et aussi en Louisiane. J’ai été ravie de voir qu’ils avaient remporté un Grammy Award. Louis Michot est vraiment sympathique et il parle bien français. J’ai hâte de voir ce film.

  • Merci pour ce bel article. En tant que Louisianais de langue française, je me vois pourtant dans l’obligation de vous rappeler que la graphie « cajun » relève de l’anglais ; il existe bel et bien la graphie française, « cadien.ne, » ce que l’on entend dans la prononciation des Louisianais francophones qui affiche cette identité. Bien écrire le mot en français au lieu de leur projeter un label en anglais n’est-ce pas aussi aider à la « renaissance cadienne » ?

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Related

    • En mars, TV5 Monde fête la FrancophonieEn mars, TV5 Monde fête la Francophonie Faire connaître la culture francophone aux Etats-Unis, c’est la mission de TV5 Monde. A l’occasion du mois de la Francophonie, célébré en mars chaque année, la chaîne publique diffusera […] Posted in News
    • Le français cajun renaît en musiqueLe français cajun renaît en musique Jusqu’en 1964, le français cajun était interdit en Louisiane. Ce dialecte mêlant influences françaises, anglaises, espagnoles et caribéennes renaît aujourd’hui dans la musique des Lost […] Posted in Culture, Music, Francophonie