Je m'abonne

Un nouveau consul français à Los Angeles

L’écrivain Philippe Besson a été nommé consul général de France à Los Angeles. La promotion d’un proche d’Emmanuel Macron à un poste aussi convoité soulève des interrogations.

Auteur de dix-huit ouvrages dont Un personnage de roman — un compte-rendu au jour le jour de la campagne d’Emmanuel Macron et une plongée dans l’intimité du couple présidentiel —, Philippe Besson prendra ses fonctions à Los Angeles. Il remplacera Christophe Lemoine, en poste depuis 2015.

La nomination de l’écrivain fait suite à un décret du ministère des Affaires étrangère pris le 3 août dernier. Ce texte autorise le gouvernement à nommer des fonctionnaires aussi bien que des non-fonctionnaires à certains « emplois supérieurs », dont une vingtaine de postes de consuls généraux.

Immédiatement accusé de « copinage », Emmanuel Macron s’est défendu lors d’une conférence de presse ce jeudi 30 août. « Je souhaite et je continuerai à ouvrir l’ensemble des postes de responsabilité de l’administration, en particulier, de la haute fonction publique à des gens de talent et de mérite venant d’autres horizons. C’est une bonne chose. En matière diplomatique, ça a toujours été une tradition. »

  • Je concours avec l’opinion de Mr le President de permettre a des gens d’horizons divers, mais de merite, de mettre leur talent reconnu au service de la fonction publique, surtout dans la diplomatie qui est davantage une fonction protocolaire d’ou faire rayonner la culture du pays.

  • Bravo ! Excellent choix ! Un homme sage qui va continuer à « arrêter avec les mensonges » (titre d’un de ses romans) dans son nouveau poste de consul général à Los Angeles.

  • La nomination de Mr Besson a cette function ne devrait pas soulever de doutes. Il n’a pas cesse de demontre a travers ses ecrits qu’il connait bien la France et sa culture et c’est la une des responsabilites de son poste : familiariser les gens a la culture francaise.

  • Adieu M. Lemoine ; bienvenue M. Besson ! A reminder to both: M. Lemoine, don’t forget Santa Barbara and M. Besson, don’t ignore Santa Barbara. It’s part of your territory and, while relatively small, it is significant.Encore, bienvenue.

    Frederick R. Sidon, ancien president du Réseau Français de Santa Barbara

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Related