Je m'abonne

L’ambassadeur de France à Washington prend sa retraite

Gérard Araud, en poste aux Etats-Unis depuis septembre 2014, quittera ses fonctions le 19 avril prochain. Son successeur n’a pas encore été désigné.

L’ambassadeur, qui a côtoyé deux présidents américains, a fêté son départ lors d’une réception mercredi soir à la Résidence de France à Washington D.C. Gérard Araud, 66 ans, a salué « la fin d’une carrière diplomatique dont [il a] aimé chaque instant », « la fierté constante de servir la France » ainsi que « le début d’une nouvelle vie, d’un nouvel emploi […], d’une nouvelle aventure ».

Il s’installera à New York à l’issue de son mondat et fera le bilan des cinq dernières années passés à Washington dans le numéro de mai 2019 du magazine France-Amérique. « Passer de Barack Obama à Donald Trump, le défi était de taille tant les deux personnalités étaient aux antipodes l’une de l’autre », écrit-il. « Cependant, la réalité de fond reste la même : le rôle des Etats-Unis dans le monde est en pleine redéfinition. Que les Etats-Unis se retirent, même partiellement, de la scène mondiale et qu’ils adoptent une politique unilatérale aura inévitablement des conséquences sur les équilibres internationaux, et donc sur la sécurité de la France. Ce retrait et ce nationalisme furent mes principales préoccupations au cours de ces cinq années, afin d’en deviner l’ampleur et les conséquences pour la France. »

Le successeur de Gérard Araud n’est pas encore connu. Il sera vraisemblablement nommé par Emmanuel Macron après la réunion du G7, du 25 au 27 août prochains à Biarritz, dans le sud-ouest de la France.

  • Les derniers tweets de Monsieur Araud sur l’Iran, dont le contenu reflète une grave confusion d’esprit découlant d’une dépendance idéologique forcenée, et une insuffisante maîtrise des dossiers complexes, portent dangereusement atteinte au fonctionnement normal de notre appareil diplomatique. Seules les directions compétentes ont vocation à exprimer les orientations de la France. Ils créent un trouble inutile dans une région déjà amplement perturbée et entretiennent des tensions là où plus de raison est nécessaire pour permettre au travail diplomatique de suivre son cours. En utilisant une fois de plus le parapluie de ses fonctions actuelles pour diffuser des positions personnelles qui ne sont pas celles de notre diplomatie, Mr. Araud cause de sérieux dommages à celle-ci que son départ à la retraite ne suffit pas à réparer. Une sérieuse mise au point s’impose.

  • Les déclarations outrancières de Monsieur Araud sur Israël frôlent l’antisémitisme. Ce genre de déclarations ineptes venant d’un ambassadeur français nuisent aux relations franco-israéliennes alors qu’un rapprochement France-Israel serait au contraire souhaitable.

  • Mr Araud montre à la fin de sa carrière qu’il est un mauvais diplomate, se servant de sa fonction pour exprimer officiellement ses opinions personnelles. Ses propos abjects sur Israël, Etat d’Apartheid, ne sont que de la provocation. Ayant fréquenté des ambassadeurs, je peux dire que trop souvent ils ne comprennent rien à la société locale dans laquelle il vivent, à leur contexte historique. Mr Araud ayant vécu 5 ans à Tel Aviv a démontré qu’il ne comprenait rien à ce conflit. Il joue la provoc, petit diplomate amateur. Et on va lui payer une confortable retraite. Injuste.

  • Related