Je m'abonne

Bettencourt : le procureur général veut « que tous ces dossiers quittent Nanterre

Le procureur général de Versailles estime que « l’image et la sérénité de la justice ne sont plus lisibles au tribunal de Nanterre » où sont rassemblés les dossiers Bettencourt et il souhaite « que tous ces dossiers quittent Nanterre », dans un entretien au Journal du dimanche.

Dans l’édition du JDD paraissant samedi, Philippe Ingall-Montagnier va au-delà du dépaysement demandé vendredi du seul dossier pour « abus de faiblesse » sur Liliane Bettencourt confié à la juge de Nanterre, Isabelle Prévost-Desprez. Cette magistrate est en conflit ouvert avec le procureur de Nanterre Philippe Courroye, qui mène par ailleurs plusieurs enquêtes préliminaires.
« Je souhaite que tous ces dossiers quittent Nanterre où il n’y a plus la sérénité indispensable au fonctionnement de la justice », explique le procureur général, supérieur hiérarchique du procureur de Nanterre.
« Je vais tirer les conséquences de cette situation » et « je vais donc saisir la chambre criminelle de la Cour de cassation pour lui demander de se prononcer sur un éventuel dépaysement de tous ces dossiers Bettencourt », ajoute Philippe Ingall-Montagnier.

Semblant renvoyer dos à dos le procureur Courroye et la juge Prévost-Desprez, le procureur général inclut dans son propos les enquêtes préliminaires, dont « il faudra aussi se poser la question du devenir », qui ont été ouvertes par Philippe Courroye, notamment sur un éventuel financement politique illégal.

 

 

Related