Je m'abonne

Dana Kress, chantre de la littérature louisianaise

Consul honoraire et professeur de français, Dana Kress multiplie les initiatives en faveur de sa langue de cœur, en Louisiane. Son dévouement a été distingué par la Fondation louisianaise pour les Humanités (The Louisiana Endowment for the Humanities) qui l’a nommé « humaniste de l’année ».

Dana Kress a beau être un Américain originaire du Tennessee, il a choisi de consacrer sa vie à la promotion de la langue française en Louisiane. Il a remporté début février une distinction très respectée: le prix de l’humaniste de l’année (the humanist of the Year Award), décerné chaque année par la Fondation louisianaise pour les Humanités (the Louisiana Endowment for the Humanities). « Je suppose que c’est parce que nous publions des livres en français », explique ce professeur au Centenary College de Shreveport, en Louisiane.

Dana Kress a créé l’unique Maison d’édition universitaire en français aux Etats-Unis : les éditions Tintamarre. Depuis 2003, il a publié avec l’aide de ses étudiants une quarantaine d’ouvrages de littérature louisianaise en langue française. Romans, contes, poésie, de l’époque coloniale ou contemporaine trouvent enfin un éditeur. « Il relève de mon devoir de publier ces livres, sinon cette littérature va se perdre », estime ce passionné.

La littérature louisianaise est « l’une des étoiles dans le ciel de la littérature américaine », s’enthousiasme-t-il. Et de citer certains ouvrages, qu’il estime d’une importance nationale : « le premier roman naturaliste a été écrit en Louisiane, c’est l’Habitation Saint-Ybars d’Alfred Mercier, un médecin créole ; le premier roman marxiste, Le Vieux Salomon, de Charles Testut, a également été rédigé ici, ainsi que le premier recueil de poésie écrit par des hommes de couleurs publié aux Etats-Unis », explique t-il.

Découvrir sa propre culture

Les centaines de personnes qui ont de près ou de loin contribué aux éditions Tintamarre n’ont pas touché un sou. Malgré tout, les livres se vendent juste assez pour permettre d’en imprimer de nouveaux. Mais les éditions, et à travers elles la littérature francophone louisianaise, ont de plus en plus d’échos. Des professeurs d’universités commencent à faire étudier ces textes sur tout le territoire américain. « Maintenant que les livres sont disponibles, on s’y intéresse, alors que quand c’était dans les archives, c’était perdu», se réjouit Dana Kress.

Car le professeur est soucieux de l’avenir de la langue et de la culture francophone de son Etat d’adoption. Si les 200 000 francophones vieillissent, les programmes d’immersion se multiplient en Louisiane, mais « il faut donner aux jeunes les moyens de pouvoir lire en français ». « Un jeune créole de Louisiane ne va pas forcément s’intéresser à Racine, il a maintenant les moyens de découvrir sa propre culture », rajoute t-il.

Dana Kress, qui est également Consul honoraire de France en Louisiane, ne compte pas s’arrêter là. L’année prochaine, les étudiants pourront ainsi remplir un formulaire d’inscription en français pour le Centenary College de Louisiane, une première aux Etats-Unis. « J’ai vraiment de la chance d’être soutenu par mon université, termine t-il. Ici, on dit jamais non, on dit plutôt : comment ? »

Plus d’informations :

Pour commander des livres des éditions Tintamarre : www.amazon.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related