Je m'abonne

La France et le « tabou de la race »

Attaque raciste à Beaune, ou simple guerre des gangs ? Pour le magazine américain The Nation, les médias français ont minimisé l’attaque qui a blessé sept jeunes Arabes dans la nuit du 30 au 31 juillet dernier car, en France, on ne parle pas de « race ». Or, la question du racisme est réapparue avec la Coupe du Monde et le débat sur la multiculturalisme de l’équipe de France de football.

Le pays aspire à être « une communauté universelle de citoyens » que ne distinguerait pas leur couleur de peau et dans laquelle le le racisme serait un phénomène individuel. Mais dans les faits, rappelle le journal, un Noir ou un Arabe aura vingt fois plus de chances d’être arrêté par la police.

De nombreux activistes s’indignent sur les réseaux sociaux et de jeunes écrivains et producteurs « cherchent à changer la manière dont la France pense les races ». Un concept qui « n’existe peut-être pas biologiquement », disent-ils, mais qui conditionne les hiérarchies et « les relations de pouvoir », encore influencées de nos jours par l’histoire coloniale française.

A lire via The Nation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *