Je m'abonne

La France réagit à l’élection de Donald Trump

Le résultat officiel est tombé aux alentours de deux heures du matin à New York, le 9 novembre 2016 : Donald J. Trump a été élu 45e président des Etats-Unis. Les réactions des personnalités politiques et médias français ne se sont pas fait attendre.

Dans une allocution en direct du Palais de l’Elysée, François Hollande a froidement félicité le candidat élu, « comme il est naturel entre deux chefs d’Etats démocratiques ». « Cette élection américaine ouvre une période d’incertitude », a poursuivi le président français. « Certaines positions prises par Donald Trump pendant la campagne américaine doivent être confrontées aux valeurs et aux intérêts que nous partageons avec les Etats-Unis. »

« La campagne a été vicieuse et de mauvais goût », a réagi dans un tweet l’ambassadeur de France à Washington D.C., Gérard Araud. « Mais les Etats-Unis que nous aimons parviendront à surmonter ce moment déplaisant. »

« Le peuple américain a fait un choix souverain », a déclaré sur Twitter le premier ministre français, Manuel Valls. « Cette nouvelle donne mondiale, il faut la regarder en face en restant fidèles à nos valeurs. »

Interrogé par la chaîne de télévision France 2, le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, a appelé à faire preuve de « vigilance » face aux propos de Donald Trump, qui « jusqu’à présent provoque[nt] bien des inquiétudes ». Il ajoute également qu’au lendemain du Brexit et de l’élection de Donald Trump, l’Union Européenne ne doit pas suivre les Etats-Unis sur la voie de la discorde. « Il est important que l’Europe ne flanche pas » et soit « plus solidaire ».

Dans un éditorial publié au matin du 9 novembre, le quotidien de centre gauche Libération file la métaphore de la fin du monde — « les Etats-Unis et le monde ont sauté dans l’inconnu » — avant de mettre en garde contre les prises de position extrêmes du candidat élu. « La première puissance mondiale est désormais aux mains de l’extrême droite. »

Le quotidien Le Figaro, qui publiait en septembre dernier la tribune d’un analyste politique détaillant « pourquoi les Français devraient voter Donald Trump », opérait mercredi une jolie pirouette en titrant un éditorial : « Donald Trump, de clown à président ». Pour l’investiture de Donald Trump à la Maison Blanche, le 20 janvier prochain, le journal de droite annonce déjà un « avis de tornade à Washington ».

  • Thanks God for elected president Donald Trump, who has the guts to speak loud and clear about delicate subjects concernant our country and the world. Hillary Clinton and the Democratic Party was representing CORRUPTION and PAY for Play. I wish French people to electe a WINNER and not a LOOSER like Mr. Hollande. I dislike your socialistic views and hope the French will be smart enough to elect a Marine le Pen for THE SAKE OF THIS COUNTRY and Europe.

  • Fascisme is creeping in 1930 flashback anyone ?
    Is Lopez a Hispanic name right? Hope you have at least a green card and that you will let men treat you the way your elected president thinks how a women (minority) should be treated bravo for your self respect

    • I am french and american citizen. Talking about respect! put Bill Clinton in the White House? a corrupt sexual predator, who was impeach but not condemn because of his statut of president!!!!! and Hillary who use her position as Secretary of State to enrich herself and her family!
      They are part of the Washington cartel and we are delighted that Mr TRUMP is going to drain the swamp!

  • Actually facism is the tool currently being used by progressives masquerading as the left here in the US to silence opposition to the globalist agenda. What defines a country? Borders , language , and culture ….all of which are under attack in western civilization. Brexit , USA , France is next as we take back our society.

  • Although I did not vote for Trump or Clinton, I find him refreshing in comparison to the career politicians we have been subjected to. He has not wasted time and is prepared to hit the ground running. In the meantime he is being criticized for everything from his political appointments (that’s why they are called appointments) to going out to dinner without dragging the press along with him. There is lots of fabrication and idle speculation in the press because he isn’t telling them anything, and why should he. I’m pleased to see someone with a business background in the presidency.

  • Hillary Clinton won the popular vote, however, with this win in the Electoral College and the far right wing people that he seems hell-bent to choose for cabinet posts and other important positions along with a Republican Congress & Senate it could well be the beginning of the slippery slope into fascism for this country. Apparently, he was successful in duping a large segment of the electorate who actually voted but wait until they find out that he does NOT have their best interests in mind, and what it will ultimately cost this country to place him in a position of power. Quite frightening to contemplate.

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Related

    • Trump, le président aux mains videsTrump, le président aux mains vides Les Etats-Unis étant le laboratoire de notre avenir, que nous enseigne le scrutin du 8 novembre ? Les distinctions gauche-droite et Républicains-Démocrates se fissurent. Et loin des deux […] Posted in Opinion
    • De l’argent en France et aux Etats-UnisDe l’argent en France et aux Etats-Unis Aux Etats-Unis, être milliardaire conduit à la Maison Blanche. En France, les candidats à la présidence se doivent d’être pauvres (ou au moins de le paraître). Avant Trump, la plupart des […] Posted in Opinion