Je m'abonne

La France dans la bataille de l’Intelligence Artificielle

« L’intelligence artificielle va chambouler tous les business models existants ; c’est la prochaine rupture à venir », affirme Emmanuel Macron dans un entretien accordé au magazine américain Wired. Le gouvernement français veut endiguer la fuite des cerveaux et faire de la France un leader de l’intelligence artificielle, un marché aujourd’hui dominé par les Etats-Unis et la Chine.

Le mathématicien député de l’Essonne, Cédric Villani, a pris en charge le dossier en septembre. Lauréat de la médaille Fields, autoproclamé « Lady Gaga des maths », ce nouveau-venu en politique intrigue les Américains : le site The Verge lui consacre un long portrait. Le chercheur a compilé des entretiens de 300 spécialistes du secteur pour rendre son rapport, le 28 mars dernier. Quatre secteurs sont prioritaires dans le développement de l’IA : la santé, le transport, l’environnement et la défense.

Selon certains observateurs, pourtant, l’Europe a déjà perdu la bataille. Trop bureaucratique, la France ne disposerait ni des structures adaptées, ni de la puissance des Gafa (Google, Apple, Facebook, Amazon) pour collecter des données. Le gouvernement a toutefois prévu une enveloppe de 1,5 milliard d’euros d’ici 2022 pour rattraper son retard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *