Je m'abonne

Les distributeurs francophiles ont rendez-vous à Los Angeles

Le plus important festival de cinéma français en dehors de l’Hexagone se tiendra à Los Angeles du 24 avril au 2 mai. Organisé entre la cérémonie des Oscars et le festival de Cannes, le festival COLCOA offre aux films francophones une prestigieuse vitrine à Hollywood.

Créé il y vingt ans par le Fonds Franco-Américain pour la Culture, le festival COLCOA (City Of Lights City of Angels) est un trait d’union entre l’industrie du cinéma à Los Angeles, la « Cité des Anges », et à Paris, la « Ville Lumière ». Quatre-vingt-deux films français seront projetés pour l’occasion à West Hollywood, dans les théâtres du syndicat des réalisateurs américains, la Directors Guild of America. « C’est un excellent moyen d’intéresser les professionnels américains aux productions françaises », explique François Truffart, directeur du festival depuis dix ans et ancien représentant aux Etats-Unis du Marché du Film — le salon professionnel organisé en parallèle du festival de Cannes.

Au lancement du festival en 1996, seuls les longs métrages entraient en compétition. COLCOA s’est depuis diversifié pour inclure courts métrages, téléfilms et séries télévisées. Films en réalité virtuelle et web-séries, conçus et diffusés exclusivement sur le web, ont fait leur apparition cette année dans la programmation du festival. La web-série T.A.N.K. du Français Samuel Bodin, par exemple, raconte la cavale d’un prisonnier qui vole par mégarde la voiture d’un convoyeur de drogue. Touche Française, de Jean-François Tatin, peint en douze épisodes l’essor de la musique électronique française. « Pionnière dans le domaine, la France est le principal pays producteur de web-séries », observe François Truffart. « De plus en plus de professionnels américains investissent dans ces nouveaux formats en ligne. »

Le festival est l’occasion pour les producteurs et distributeurs de soumettre de nouvelles productions françaises à l’approbation du public américain. « COLCOA est un important outil de promotion pour le cinéma français », explique François Truffart. « Les quatre-vingt-deux projections nous permettent de diffuser des films de qualité qui n’ont pas encore trouvé de distributeurs aux Etats-Unis. »

Certains films sortent déjà du lot. Diffusé en première nord-américaine, Mr. & Mrs. Adelman de Nicolas Bedos « est un Woody Allen trash que les Américains vont adorer ». Dans Patients, un film « aussi poignant que drôle », le chanteur handicapé Grand Corps Malade porte à l’écran son accident et sa rééducation. Le dernier film de Nicolas Boukhrief, enfin, La Confession, est inspiré du livre Léon Morin, prêtre de Béatrix Beck. Révélé aux Etats-Unis dans L’Auberge espagnole, Romain Duris y incarne un prêtre. François Truffart approuve : « il est merveilleux ! »

COLCOA
Du 24 avril au 2 mai 2017
Directors Guild of America Theater Complex
Los Angeles, Californie
www.colcoa.org

  • I was looking for Francophile, didn’t know if there is some movie/series with the name T.A.N.K. I’m just going to watch the trailer just now. Cheers.

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Related

    • COLCOA : le cinéma français brille à HollywoodCOLCOA : le cinéma français brille à Hollywood Vitrine du cinéma francophone sur la Côte Ouest et rendez-vous des distributeurs américains, le festival COLCOA est de retour à Los Angeles du 23 au 30 avril. Créé en 1996 par le Fonds […] Posted in Culture, Cinema
    • Agnès Varda in CalifornialandAgnès Varda in Californialand L’icône de la Nouvelle Vague fera l’objet d’une rétrospective à la BAMcinématek de New York du 31 mai au 13 juin prochains. Au cœur de cet hommage, ses six films tournés aux Etats-Unis […] Posted in Culture, Cinema