Je m'abonne

De la France à l’Amérique sans prendre le Paris-New York

La ligne Paris-New York est l’une des principales routes transatlantiques. Mais d’autres vols permettent de rejoindre les Etats-Unis au départ de la France.

Peut-on rejoindre Atlanta, San Francisco ou New York sans passer par Paris ? Oui, à condition de partir d’un autre pays d’Europe. En France, les aéroports secondaires ne proposent pas de vols vers les Etats-Unis. Ils ont pour vocation de desservir les hubs — la base d’opérations principale d’une compagnie — d’où partent les vols transatlantiques.

Depuis les villes de province, il faut donc rejoindre en avion, en bus ou en train les plateformes aéroportuaires de Madrid, Lisbonne ou Amsterdam. « Ceux qui habitent l’Est de la France peuvent passer par Francfort, qui est l’un des plus gros aéroports d’Europe. Les Lyonnais et Rhônalpins se tourneront vers l’aéroport de Genève », explique Didier Forray, fondateur du site de bons plans Cnewyork.net.

Ponctuellement, des liaisons directes ont été lancées depuis des aéroports secondaires français. Certaines expériences ont tourné court, comme la ligne Marseille-New York lancée en 2013 par XL Airways, rapidement interrompue par manque de passagers. Après deux tentatives avortées, un Lyon-New York a vu le jour en 2008. La crise économique y a mis fin, et seule la liaison Nice-New York est encore assurée l’été par la compagnie américaine Delta.

Depuis les Etats-Unis

Côté américain, on peut voler sans escales jusqu’à Paris depuis les principales métropoles : New York, Miami, San Francisco, Los Angeles. Le partenariat entre Air France et Delta permet également de décoller de Detroit, Houston, Orlando, Salt Lake City, Atlanta, Boston, Raleigh-Durham (Caroline du Nord), Cincinnati (Ohio), Dallas, Philadelphie et Minneapolis.

Carte des lignes opérées par Delta et Air France entre les Etats-Unis et la France

Carte des lignes opérées par Delta Air Lines et Air France entre les Etats-Unis et la France

L’été, une escale au Canada permettra de multiplier les destinations : Air Transat dessert Bordeaux, Lyon, Marseille, Nantes et Toulouse depuis l’aéroport de Montréal.

De nouvelles lignes ne cessent de s’ouvrir. Air France a ouvert en mars les lignes Indianapolis-Paris et Seattle-Paris, avec plusieurs rotations hebdomadaires. La jeune compagnie française low cost French Bee, du groupe Dubreuil qui possède Air Caraïbes, doit se lancer sur le long-courrier transatlantique en mai 2018. Elle offrira des vols San Francisco-Orly.

Cas à part, l’Islande profite de sa position intermédiaire, à mi-chemin entre l’Europe et l’Amérique, pour proposer des vols à bas prix avec escale à Reykjavik. Une route logique qui permet d’utiliser des avions moyen-courriers et de proposer des temps de correspondance et des prix avantageux. Deux compagnies exploitent ce filon : la low-cost Wow Air et Icelandair, qui à elle seule relie 35 destinations européennes à 27 villes d’Amérique du Nord.

  • Vous avez oublié les vols directs de Charlotte-Paris CDG et Paris CDG-Charlotte que nous prenons régulièrement depuis de nombreuses années.

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *