Je m'abonne

Gauguin, loin de la route

De Paul Gauguin (1848-1903), nous connaissons les toiles de maître de l’école de Pont-Aven, les tableaux mystiques du Christ jaune à la limite du fauvisme et les silhouettes plantureuses des Polynésiennes se languissant sur les plages de Tahiti.

C'est à l'envers de la carte postale que s'attache ce bel album retraçant les deux dernières années de vie de l'artiste : son arrivée aux Marquises, sa maladie et sa révolte contre la tutelle coloniale. On y découvre un Gauguin ruiné, en rupture avec la culture française et exilé volontaire sur l’Île de Hiva, où un autre grand artiste, le chanteur Jacques Brel, choisira de finir ses jours. Fasciné par la beauté des paysages mais aussi des corps et des âmes des Maoris, il s'y bâtit une case en bois, sa "maison du jouir" comme il la surnomme, et s'affranchit des convenances : prônant la désobéissance, la liberté sexuelle et la fin du joug colonialiste, il refuse de payer ses impôts et devient le porte-parole des autochtones.

Réservé aux abonnés

Pour accéder à cet article,
identifiez-vous ou abonnez-vous à France-Amérique.

Related

  • « Pablo », un portrait de Picasso haut en couleur« Pablo », un portrait de Picasso haut en couleur Une biographie en quatre tomes commencée en 2012, Pablo retrace le parcours de l’artiste, des débuts parisiens difficiles jusqu’au succès cubiste de "Picasso". La bande dessinée intégrale, […] Posted in Culture, Books
  • La traversée du LouvreLa traversée du Louvre Coéditée par le musée du Louvre, cette bande dessinée en forme de déambulation surréaliste au Louvre vient d'être traduite en anglais. Il y a dix ans, le Louvre lançait sa propre […] Posted in Culture, Books