Je m'abonne

Grey Goose, la vodka premium made in France

Célébrez National Vodka Day, le 4 octobre, avec un verre de Grey Goose, fondée par un Américain et distillée en France !

Grey Goose (« l’oie cendrée », du nom de ces oies grises migrant chaque année de l’Europe vers Manhattan) est la troisième vodka la plus vendue dans le monde derrière Smirnoff et Absolut. Peu connue en France mais très appréciée aux Etats-Unis, cette vodka haut de gamme fut créée par un Américain et est distillée en France, à Cognac, depuis 1997.

Si la vodka est traditionnellement associée à la Pologne ou la Russie, sa cuvée premium sur le marché américain est bien de chez nous. Elle est née de l’imagination d’un milliardaire et importateur de spiritueux américain, Sidney Frank (décédé en 2006), qui rêvait d’une vodka de luxe capitalisant sur le prestige de l’image française.

Elaborée à Gensac-la-Pallue, dans les Charentes, une ville traditionnellement associée aux eaux-de-vie, la Grey Goose est fabriquée exclusivement à partir d’alcool de blé tendre de la Beauce, sélectionné pour son goût vanillé, aussi utilisé en pâtisserie. Issu de trois coopératives picardes des environs de Saint-Quentin, le blé est immédiatement moulu et distillé. L’alcool brut est ensuite acheminé à Cognac et dilué sur place par un maître de chai dans de l’eau de source très pure provenant de Gensac-la-Pallue, filtrée à travers les nappes calcaires de Grande Champagne, une parcelle réputée pour la culture des vignes de Cognac.

Une vodka de luxe

Cette élaboration unique lui vaut d’être référencée dans un bel ouvrage sur les Marques de luxe françaises, publié aux éditions Eyrolles en 2009, parmi les plus beaux produits de luxe français aux côtés de Chanel, Mauboussin, Ladurée, Hennessy et Rémy Martin. A 40 degrés, c’est une vodka fine et florale, qui a la réputation de n’être pas agressive en bouche ; elle se positionne parmi les plus chères du marché (compter 40 euros la bouteille). Facilement reconnaissable, sa bouteille en verre givré — fabriquée à l’usine Saverglass à Arques dans le Pas-de-Calais — arbore le drapeau tricolore et la mention « France ». On la trouve aussi parfumée avec des essences naturelles au citron, à l’orange, à la poire et au melon.

Commercialisée en 1997, Grey Goose obtient un succès immédiat aux Etats-Unis où la plus grande partie de la production est exportée grâce à une stratégie de marketing agressive dite « d’infiltration ». Elle consiste à placer la marque auprès des stars et des personnes d’influence en glissant quelques bouteilles dans les limousines des stars d’Hollywood ou dans les bacs à champagne du festival de Cannes. « Nous donnions de la Grey Goose à toutes les évènements de charité qui voulaient servir de la vodka à leur bar », se souvenait Sidney Frank en 2005. « Les gens qui assistent à ces évènements de charité sont notre audience cible. Puis nos ventes ont décollé. On a vendu 1,5 millions de caisses en 2004. »

D’abord réservée aux événements mondains et aux établissements spécialisés, elle est aujourd’hui en vente dans certaines grandes surfaces et dans la plupart des liquor stores aux Etats-Unis, où la marque réalise encore la majorité de ses ventes. En 2006, Sidney Frank vend Grey Goose au groupe Bacardi pour une somme estimée à 2,3 milliards de dollars. Après le marché américain et français, Grey Goose continuer de s’envoler. Quelque 2,26 millions de caisses de sa « vodka ultra-premium » ont été écoulées l’année dernière !

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Related

    • Objet culte : la Vache qui ritObjet culte : la Vache qui rit Ce fromage fondu de forme triangulaire — mélange de comté, d’emmental, de gouda, d’edam et de cheddar — vendu dans sa petite boîte ronde, est le produit emblématique de l’enfance […] Posted in Culture, Lifestyle
    • Sennelier, un marchand de couleurs à ParisSennelier, un marchand de couleurs à Paris A deux pas du Louvre et de l’Ecole des Beaux-Arts, la maison Sennelier a vu passer Cézanne, Soutine, Picasso, Karl Lagerfeld et Sempé. Depuis 1887, les artistes y achètent leurs couleurs […] Posted in Culture, Art