Je m'abonne
banner-subscribe-subscription-france-amerique-magazine-40%-off-promo-code-grow

High Life : Juliette Binoche et Robert Pattinson en orbite

Pour son premier film en langue anglaise, vendredi en salles américaines, la réalisatrice Claire Denis fait une incursion réussie dans la science-fiction. Une odyssée spatiale portée par Juliette Binoche et Robert Pattinson.

On avait laissé Claire Denis sur Un beau soleil intérieur, un marivaudage sorti en salles américaines au printemps dernier. On la retrouve, cette année, avec un film de science-fiction dans la veine des hypnotiques 2001 : l’Odyssée de l’espace de Stanley Kubrick et Solaris d’Andreï Tarkovski.

High Life relate l’histoire d’un groupe de criminels, condamnés à mort, qui ont accepté de commuer leur peine et de devenir les cobayes d’une mission spatiale en dehors du système solaire. Il s’agit à la fois de s’approcher d’un trou noir pour en étudier les sources d’énergie bientôt taries sur Terre, et de se prêter aux tests de procréation menés par l’inquiétante doctoresse Dibs (Juliette Binoche). Se livrant à des expériences pour le compte de sa hiérarchie, elle est chargée de leur administrer diverses substances tout en prélevant le sperme des hommes de l’équipage, dont Monte (Robert Pattinson), un trentenaire torturé que les premières séquences du film montrent aux côtés d’une petite fille.

Réunis pour la seconde fois à l’écran après Cosmopolis de David Cronenberg, Robert Pattinson et Juliette Binoche, sont remarquables. « Je n’avais pas en tête les films de science-fiction récents, que je trouve un peu trop policés, avec des Ken et des Barbie flottant en apesanteur dans des vaisseaux profilés comme des jouets pour enfants », explique la cinéaste. Si Claire Denis utilise ici la science-fiction, ce n’est pas tant pour son côté spectaculaire que pour sa propension à sonder l’espace infini de l’âme humaine.


Sortie américaine : 5 avril 2019

Durée : 1h50
Réalisateur : Claire Denis
Avec : Juliette Binoche, Robert Pattinson, André Benjamin, Lars Eidinger, Mia Goth
Distributeur américain : A24


Article publié dans le numéro d’avril 2019 de France-Amérique

Related