Je m'abonne

Hommage planétaire pour le « visionnaire » Steve Jobs

Hommes d’Etats, géants de l’informatique, innombrables anonymes et sportifs célèbres ont rendu hommage au co-fondateur d’Apple SteveJobs décédé mercredi à 56 ans, saluant celui qui a su faire entrer l’informatique dans la vie quotidienne.

Le président américain Barack Obama a salué « l’un des plus grands inventeurs américains, assez courageux pour penser différement, assez audacieux pour croire qu’il pouvait changer le monde, et assez talentueux pour le faire… ». « En personnalisant les ordinateurs et en mettant l’internet dans nos poches, il a rendu la révolution de l’information non seulement accessible, mais aussi intuitive et amusante », a-t-il dit. « Il a transformé nos vies, redéfini des secteurs économiques tout entiers, et est parvenu à l’un des aboutissements les plus rares dans l’histoire humaine: il a changé la façon dont chacun d’entre nous voit le monde », a jugé le président américain.

« L’Amérique a perdu un génie dont on se souviendra comme d’Edison et d’Einstein, et dont les idées vont façonner le monde pendant plusieurs générations », a dit pour sa part le maire de New York Michael Bloomberg. « Chacun d’entre nous est entouré au quotidien de produits dont il était le génie créateur (…). Il n’est pas excessif de dire qu’il a littéralement changé le monde », a dit le Premier ministre australien Julia Gillard.

Pour Bill Gates (fondateur de Microsoft), les effets de Jobs « se feront encore ressentir pendant plusieurs générations. »Le président russe Dmitri Medvedev, un inconditionnel d’Apple, a salué « les gens comme Steve Jobs (qui) changent notre monde ». Pour le directeur général de Walt Disney, Robert Iger, « son héritage ira bien au-delà des produits qu’il a créés… Il se manifestera par les millions de gens qu’il a inspirés, les vies qu’il a changées, la culture qu’il a définie. »

Le président français Nicolas Sarkozy a rendu hommage à la capacité de Steve Jobs de « révolutionner des secteurs économiques entiers par le pouvoir de l’imagination et de la technologie… » « Ses efforts pour rendre les nouvelles technologies plus attractives et simples d’utilisation ont fait le succès d’entreprises qui ont changé le monde de la micro-informatique, de la distribution de contenus culturels, des télécommunications ou encore du cinéma d’animation » a jugé M. Sarkozy.

En Asie, outre ses concurrents comme Sony, des millions d’internautes ont salué un génie créateur ». A Tokyo, anonymes et journalistes ont afflué devant un Apple Store, quelques heures après l’annonce de sa mort. Les géants asiatiques de l’électronique, principaux concurrents d’Apple dans le monde, ont tour à tour salué la mémoire d’un « novateur » et d’un « grand entrepreneur ». « L’ère numérique a perdu son étoile, mais l’inventivité et la créativité de Steve vont continuer d’inspirer des générations de rêveurs et penseurs », a déclaré Howard Stringer, PDG de Sony, selon les propos rapportés par le groupe à Tokyo.

Le sud-coréen Samsung Electronics, à la fois fournisseur et concurrent acharné d’Apple sur le marché des smartphones et des tablettes électroniques, a salué un « grand entrepreneur » à l’origine de « nombreux changements révolutionnaires ».En Chine, près de 35 millions de microblogs consacrés à Steve Jobs étaient recensés à la mi-journée sur le principal service de microblogging du pays, Sina Weibo. « M. le PDG Jobs, faites un bon voyage. Vos produits ont changé le monde. Votre pensée à influencé toute une génération », a déclaré pour sa part Kai-fu Lee, ancien directeur de Google en Chine et fondateur d’une pépinière technologique baptisée Innovation Works.

A Shanghai, un mordu de la marque à la pomme a dit avoir fait une heure de route pour offrir un bouquet de lys blancs au personnel d’une boutique Apple. « C’était un grand homme, il faut se souvenir de lui », a-t-il déclaré à l’AFP. En Corée du Sud, des fans ont également inondé la Toile de messages de condoléances. Enfin le septuple vainqueur du Tour de France cycliste, l’Américain Lance Armstrong, qui a combattu — comme Steve Jobs — un cancer, s’est dit « dévasté » par la nouvelle sur son compte Twitter.

Sur un trottoir de Manhattan à New York l’iPhone trône à l’horizontal entre deux roses posées à même le sol, à un mètre de la porte d’une boutique Apple de New York. Eclairé par une petite chandelle bleue, l’écran du téléphone affiche six mots: « We will miss you Steve Jobs »: « Tu nous manqueras Steve Jobs », explique un fan accouru au « Apple Store » de Soho.

Related