Je m'abonne

La France fait-elle assez pour lutter contre l’antisémitisme ?

En mars dernier, Mireille Knoll, une octogénaire juive rescapée de l’Holocauste, était assassinée à Paris. Un crime haineux qui s’ajoute à une longue liste de meurtres et actes antisémites commis en France ces dernières années. Le Premier ministre israélien encourage les Juifs de France à quitter le pays. Pour Pamela Druckerman, journaliste du New York Times installée à Paris, ces événements, bien que dramatiques, sont toutefois à relativiser. Au delà de ces actes isolés, les Juifs — qui représentent 1% de la population française — sont la minorité la mieux acceptée du pays.

« Ce n’est pas la Deuxième Guerre mondiale à nouveau », écrit la journaliste. « Contrairement aux années 1940, le gouvernement actuel travaille à protéger ses citoyens juifs. » La Dilcrah, une délégation dirigée par le Premier ministre, lutte contre l’antisémitisme en France. Parmi ses axes de travail : la transmission de la mémoire, l’organisation de voyages à Auschwitz et une meilleure prise en compte des discours que les élèves peuvent entendre dans leur entourage. « Ce n’est pas encore assez », admet Pamela Druckerman, « mais les bonnes personnes sont en charge du dossier ».

A lire via le New York Times.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *