fbpx
Je m'abonne

L’ « Inglourious Basterds » de Tarantino à l’honneur

Le film « Inglourious Basterds » est à l’honneur à Cannes aujourd’hui. L’acteur Brad Pitt et le réalisateur Quentin Tarantino se sont « longtemps reniflés » avant de tourner « Inglourious Basterds » dévoilé au Festival de Cannes, ont-ils expliqué mercredi, le premier se disant heureux d’avoir travaillé pour son compatriote en qui il voit « un auteur »

« Brad Pitt et moi, c’est un peu comme si on se reniflait l’un l’autre depuis pas mal de temps, sur le mode, je t’aime bien, est-ce que tu m’aimes bien ? », a expliqué à la presse le lauréat de la Palme d’or en 1994 avec « Pulp fiction ».

« Il était sur la liste des acteurs avec lesquels j’avais envie de tourner, mais ce qui compte c’est le personnage. Donc, un jour, j’écrirai peut-être un personnage qui sera parfait pour lui et si c’est le cas, notre coopération ira jusqu’à la lune ! », a poursuivi un Tarantino hilare, visiblement heureux d’être en compétition pour la 3e fois sur la Croisette.

Très détendu lui aussi durant cette conférence de presse, Brad Pitt a retourné son hommage au réalisateur tout en plaisantant, lui susurrant des « Je t’aime, je t’aime, je t’aime ! ».

« Quentin a travaillé huit ans à ce scénario, et il nous a dit au mois d’août qu’on allait être à Cannes », a affirmé l’acteur, élégant dans un costume blanc. Il ne découvrira « le film terminé » que lors de sa projection de gala, dans la soirée de mercredi, a-t-il précisé.

Prise d’assaut, la première projection d' »Inglourious Basterds » dans le grand théâtre Lumière du Palais, était comble une demi-heure avant de débuter.

« En lisant ce scénario, j’ai tout de suite su que des projets comme ça, on n’en rencontre pas souvent. C’est un privilège d’avoir participé à ce film », a affirmé Brad Pitt.

« C’est un vrai plaisir de travailler pour un auteur, on voit qu’il adore le cinéma et on est ici dans un lieu saint du cinéma », a ajouté l’acteur nommé aux Oscars en février avec « L’étrange histoire de Benjamin Button ».

Interrogé sur ses choix de rôles, il a indiqué rechercher « quelque chose de frais, de nouveau », ajoutant : « En prenant de l’âge je cherche aussi à être en bonne compagnie ».

« Quand on tourne, on est loin pendant des mois de sa famille et de chez soi, et il vaut mieux travailler avec des gens qu’on apprécie et qu’on respecte », a conclu le comédien.

Les Allemands Diane Kruger et Daniel Brühl, la Française Mélanie Laurent, le Britannique Michael Fassbender ou l’Autrichien Christoph Waltz sont à l’affiche d' »Inglourious Basterds », mi-film de guerre mi-western, où un commando de soldats juifs américains sème la terreur parmi les nazis et s’en prend à Hitler lui-même.

 

 


 

Related