Je m'abonne

La police dans le centre d’Oakland pour déloger les anti-Wall Street

Des centaines de policiers en tenue anti-émeute se sont rendus sur le site d’Occupy Oakland tôt lundi avec l’ordre de déloger les manifestants qui campent depuis plusieurs semaines au centre de cette ville de Californie, a-t-on appris de source policière.

« Nous (leur) demandons de partir », a indiqué Gwen, une responsable de la police d’Oakland qui n’a pas souhaité donner son nom de famille. « Nous espérons n’avoir à interpeller personne », a-t-elle ajouté. Selon elle, plusieurs centaines d’agents de police ont pris place autour du campement, qui se trouve à proximité de l’hôtel de ville. Les agents « ont revêtu leur tenue anti-émeute », a noté la responsable, interrogée par l’AFP.

Mais le site internet du San Francisco Chronicle a rapporté que des interpellations ont eu lieu et les personnes arrêtées chantaient « We shall overcome » (Nous triompherons), un hymne datant de l’époque du mouvement américain des droits civiques, alors que les agents leur passaient les menottes.

Au début du mois, Oakland avait connu de violentes émeutes. Plus de 80 personnes avaient été interpellées et huit blessées à la suite d’une manifestation anti-Wall Street qui avait dégénéré. Le port d’Oakland avait dû être fermé. Plus au nord, à Portland, dans l’Oregon, plusieurs dizaines de manifestants anticapitalistes ont été délogés du centre-ville dimanche. Ils campaient dans deux parcs de la ville. Selon la police, 50 personnes ont été arrêtées.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related