Je m'abonne

Le meurtrier de Trayvon Martin s’exprime pour la première fois sur internet

L’homme qui a tué un jeune Noir en Floride en février alors qu’il effectuait une ronde de surveillance dans son quartier a lancé un site internet pour recueillir des dons, sur lequel il s’exprime pour la première fois depuis le fait divers qui a mis les Etats-Unis en émoi.

George Zimmerman n’est pas apparu en public depuis le 26 février, quand il a tué par balles Trayvon Martin dans son quartier de Sanford, dans la banlieue d’Orlando, dans le centre de la Floride. « Le dimanche 26 février, j’ai été impliqué dans un événement qui a coûté la vie à quelqu’un et qui a fait de moi la cible d’une intense couverture médiatique », écrit George Zimmerman sur ce site – therealgeorgezimmerman.com- , dont les médias américains garantissaient l’authenticité mardi matin, alors que ses avocats n’étaient pas joignables.

« A cause de cet incident et de la couverture médiatique qu’il a entraîné, j’ai été obligé de quitter ma maison, mon école, mon travail, ma famille et même, en fin de compte, ma vie entière », poursuit-il.Sur le site, George Zimmerman cite également le révolutionnaire américain Thomas Paine: « Le monde est mon pays, tous les humains sont mes frères ». Il appelle ceux qui le soutiennent à lui faire des dons, à travers un compte Paypal pour financer ses dépenses et les frais liés à sa défense.

Trayvon Martin, qui ne portait pas d’arme, a été abattu par George Zimmerman alors qu’il rentrait chez lui après avoir acheté des sucreries. L’auteur du coup de feu, d’origine américano-péruvienne, avait été brièvement arrêté puis relâché après qu’il eut invoqué la légitime défense. Mais les circonstances des faits restent floues et l’enquête de la police de la ville a fait l’objet de vives critiques.

Lundi, la procureure spéciale de Floride Angela Corey a annoncé qu’un grand jury, l’équivalent d’une chambre d’accusation, ne serait pas convoqué dans cette affaire : si des poursuites pénales sont finalement intentées contre George Zimmerman, cette éventuelle décision ne sera pas prise par un jury populaire mais par la procureure elle-même.

 

Related