Je m'abonne

Les assurances location

On ne pense bien souvent à l’assurance que lorsqu’il est déjà trop tard. Dans le cas d’une expatriation aux États-Unis, cette négligence peut coûter très cher. De nombreux locataires supposent en effet que l’assurance de leur propriétaire couvre la perte de leurs biens personnels. Dans la plupart des cas, l’assurance du propriétaire ne concerne en fait que le bâtiment, et, en cas de sinistre, les locataires se retrouvent bien souvent démunis, exposés à des dépenses qui peuvent les endetter pour plusieurs années.

L’assurance location : en général, les assurances location couvrent la perte des biens causée par un vol, un acte de vandalisme, la fumée, un incendie, une explosion, les intempéries ou la foudre, ainsi que les dégâts des eaux dus à une plomberie défaillante. La couverture de vos biens personnels comprend généralement : vos meubles, vos vêtements et votre équipement électronique. La plupart des contrats limitent cependant la couverture à un maximum de $1000 pour les bijoux, les fourrures et le matériel informatique. Il est alors possible d’augmenter la couverture de ces articles en ajoutant des clauses spéciales à votre contrat d’assurance et en s’acquittant d’un modeste supplément sur votre prime. D’une manière générale, la couverture peut être élargie pour répondre à vos besoins propres, moyennant des cotisations supplémentaires.

La responsabilité civile : en plus des dommages sur vos biens, une assurance-location peut également vous procurer une couverture de type responsabilité civile (umbrella policy) pour les dommages corporels ainsi que pour les éventuels dommages provoqués par votre négligence. Le locataire est en effet exposé à des poursuites judiciaires, assez régulières aux États-Unis pour mériter une attention particulière : si une personne glisse sur le sol mouillé de votre cuisine et vous intente un procès, la partie responsabilité civile de votre assurance pourra éventuellement assurer votre défense et couvrir les frais potentiels de dommages-intérêts. A titre  d’exemple, pour des biens évalués à $30 000 et une couverture civile à hauteur de $100 000, le premium proposé par une compagnie d’assurance est de $12 par mois (depuis janvier 2010). Le moindre accident peut ainsi conduire à un endettement sur plusieurs années, que des cotisations raisonnables pourraient prévenir.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *