Je m'abonne

Les États-Unis n’accepteront jamais une Corée du Nord nucléarisée (Robert Gates)

Les EtatsUnis ne tolèreront jamais une Corée du Nord dotée de l’arme atomique, a répété mercredi à Séoul le secrétaire américain à la Défense, Robert Gates, pour qui l’arsenal du Nord présente un danger « meurtrier et déstabilisateur ».

« Que l’on ne se méprenne pas sur le fait que nous n’accepterons jamais une Corée du Nord dotée d’armes nucléaires », a déclaré M. Gates à des soldats américains et sud-coréens sur la base militaire de Yongsan, à Séoul.

« Le danger posé par le régime nord-coréen demeure et il est devenu encore plus meurtrier et déstabilisateur », a ajouté le responsable américain qui arrivait en provenance de Tokyo.

La Corée du Nord, qui a procédé à deux essais nucléaires (9 octobre 2006, 25 mai 2009) et à des tirs de missiles, a abandonné en avril les pourparlers à Six (les deux Corées,EtatsUnis, Chine, Japon, Russie) après des sanctions des Nations unies. Elle s’est cependant déclarée prête, début octobre, à reprendre les négociations à condition d’avoir une discussion bilatérale avec Washington.

Washington a indiqué y être disposé, mais seulement dans le cadre des discussions à six pays.

M. Gates a ainsi assuré que les Etatsunis travailleraient en étroite collaboration avec leurs partenaires de dialogue sur le dossier nucléaire.

Il a également prévenu que, face à la menace nord-coréenne, Washington userait de « tous les moyens de dissuasion » et de « l’ensemble de la puissance de l’Amérique — depuis le parapluie nucléaire jusqu’aux frappes conventionnelles et à la défense antimissiles ».

« Je veux que nos alliés sud-coréens sachent que l’Amérique continuera de se tenir à vos côtés, épaule contre épaule, comme un ami proche et un partenaire fiable », a-t-il ajouté.

Les EtatsUnis ont 28.500 soldats stationnés en Corée du Sud.

Les relations entre les Corées se sont nettement dégradées avec l’arrivée au pouvoir en février 2008 de Lee Myung-Bak, un conservateur partisan d’une ligne ferme à l’égard du voisin communiste.

Le régime nord-coréen a récemment annoncé n’être plus lié par l’armistice de 1953 ayant mis fin à la guerre de Corée.

M. Gates doit quitter jeudi la Corée du Sud pour participer à une réunion des ministres de la Défense de l’OTAN en Slovaquie.

Related