Je m'abonne

Macron-Apple, la rencontre au sommet

Le 6 octobre dernier, le président français rencontrait le président d’Apple à Paris. Doit-on y voir un rendez-vous d’affaires ou une réunion de chefs d’Etat ? En 1967, le journaliste Jean-Jacques Servan-Schreiber publiait Le défi américain, un bestseller en France et aux Etats-Unis. Le Français observait dans son ouvrage que les grands groupes américains — IBM,…

Subscribers Only

To be able to access this article,
log in or subscribe to France-Amérique.

  • Apple en fait, comme toute la Silicon Valley, est l’enfant du libéralisme mais aussi de l’énorme investissement technologique de l’état fédéral dans le domaine très régalien de la défense. Sans les centaines de milliards investi depuis 1940, date du réarmement américain, et sans interruption par le Pentagone, la NASA, la NSA, la CIA, le DOE (anciennement avant tout le Atomic Energy Commission, fabriquant des bombes A et H), DARPA, etc, il n’y aurait pas de GAFA. Si l’Europe souhaite devenir une puissance technologique, la voie la plus efficace est de passer de 1-2% de pib pour les armées à 4-5%.

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Related