Je m'abonne

Médecins et pharmacies

Pour les nouveaux arrivants comme pour les 15% d’Américains qui n’ont pas d’assurance médicale, les tarifs des consultations sont souvent dissuasifs. Il peut sembler aussi étonnant d’acheter au même drugstore cigarettes et nicorettes, bière et pansements ou médicaments. Raison de plus pour prendre quelques précautions d’usage.

Consultations médicales

Si en France les tarifs d’une consultation varient de 26 euros pour un généraliste à 49 euros pour un spécialiste (secteur 1), il peut vous en couter aux Etats-Unis de $100 à $250, voire plus.

Avant de partir : ne négligez pas une visite chez votre médecin traitant, dentiste, ophtalmo ou gynécologue pour éviter les mauvaises surprises. Pensez aussi à mettre vos vaccins à jour et à conserver précieusement avec vous carnet de santé et ordonnances. Celles-ci vous seront utiles notamment pour le renouvellement de lunettes ou de lentilles de contact.

Bon à savoir : les consulats de France aux Etats-Unis peuvent vous fournir une liste de médecins francophones. Lors de la prise de rendez-vous en ligne ou par téléphone, informez-vous des tarifs et des conditions de prise en charge par votre assurance. En effet, la plupart des praticiens acceptent certaines assurances et pas d’autres. Si votre assurance ne fait pas partie de la liste de celle du médecin, vous devrez avancer le prix de la consultation en espérant vous faire rembourser par la suite, ce qui n’est pas toujours le cas. Pour éviter de tousser en réglant la note, privilégiez les médecins affiliés à votre assurance.

Fauchés : pour les budgets serrés et ceux qui n’ont pas d’assurance, vous pouvez vous adresser aux centres de santé qui existent dans la plupart des grandes villes et en zones rurales et qui pratiquent des tarifs variables en fonction de vos revenus.

Pharmacies

Aux Etats-Unis, les pharmacies se trouvent dans les drogueries. Un comptoir au fond du magasin offre un contact avec un pharmacien expérimenté qui guide le client lors d’un achat sans prescription.

Si le client possède l’ordonnance d’un médecin, il se rend au guichet prévu à cet effet et peut revenir prendre sa commande quelques heures ou jours plus tard.

Dans le cas où le client ne possède pas d’ordonnance mais souhaite en obtenir une, il peut consulter un médecin dans certaines pharmacies. En moins d’une heure, il ressort avec le médicament dont il a besoin. Toutefois, il faut compter une centaine de dollars pour le service.

Parmi les pharmacies les plus connues, on trouve les chaînes de magasins Walgreens, CVS, Pharmacy of America, Kmart et Duane Reade (dans la ville de New York seulement).

Les médicaments homéopathiques se trouvent dans les alimentations « bio » comme Whole Foods. Vous y trouverez la marque française Boiron.

Médicaments

Les médicaments européens sont souvent inexistants. Il est donc fortement recommandé d’emporter avec soi une trousse à pharmacie bien fournie car les équivalents des médicaments français ne sont pas toujours faciles à trouver.

Pour la fièvre : Tylenol, Advil, Motrin (ibuprofène)

Toux : Robitussin (déconseillé pour les enfants ou avec beaucoup de modération)

Indigestion : Maalox, PeptoBismol

Vomissements, diarrhées : Pedialyte

Morsure, poison ivy : Benadryl, crème a base de cortisone, Calamine Lotion

Allergie : Benadryl, Claritin

Vaccins obligatoires

Pentacoq (coqueluche, diphtérie, Haemophylus type b, poliomyélite, tétanos).

MMR, équivalent du ROR – rougeole oreillons rubéole.

Selon les Etats, les vaccins contre l’hépatite A, B, le pneumocoque et la varicelle sont exigés lors des rentrées scolaires.

A l’inverse, le BCG (tuberculose) n’est pas pratiqué.

Numéros d’urgence

Aux Etats-Unis, Il n’existe pas de numéro direct pour joindre les pompiers, la police ou le service ambulancier.

Un seul numéro de référence : le 911. Il met l’appelant en contact avec un correspondant qui définira le service le plus adapté à la situation.

Comme dans beaucoup d’autres pays, il est illégal d’appeler les secours sans être dans une situation d’urgence. Vous risqueriez une amende pour avoir bloqué les lignes inutilement. Si vous avez une question qui ne nécessite pas l’envoi de secours, vous pouvez composer le 311.

Centre antipoison : 1 800 222 1222.

Centre de prévention du suicide : 1 800 273 8255.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *