Je m'abonne

Monsanto vs Dewayne Johnson : victoire pour les mauvaises herbes

Un jardinier américain vient de faire condamner Monsanto, tenue pour responsable de son cancer. Mais cette histoire n'est pas aussi morale qu'il n'y paraît.

Les écologistes du monde entier pavoisent. Après un mois de procès, Dewayne Johnson, jardinier à San Francisco, vient d'obtenir une indemnité de 289 millions de dollars aux dépens de la société Monsanto. Johnson demandait 400 millions à cette entreprise américaine, qu'il tient pour responsable de son lymphome cancéreux. Celui-ci aurait été provoqué par l'utilisation du Roundup, un herbicide dont le principe actif est le glyphosate. Monsanto a fait appel de cette décision.

Le tribunal de San Francisco, en réalité, n'a pas prouvé qu'il existait un lien causal entre le Roundup et le cancer, mais Monsanto est condamnée, avant tout, pour avoir dissimulé certaines recherches internes à l'entreprise ; celles-ci envisageaient que le glyphosate mélangé avec d'autres substances herbicides pouvait s'avérer toxique. Cette victoire juridique, sans doute provisoire, revêt tous les attraits d'une mise

[...]

Réservé aux abonnés

Pour accéder à cet article,
identifiez-vous ou abonnez-vous à France-Amérique.

Related