Je m'abonne

Mon Garçon en salles américaines

Après Joyeux Noël et L’Affaire Farewell, le cinéaste Christian Carion retrouve Guillaume Canet et lui offre le rôle d’un père de famille à la recherche de son fils disparu. Un thriller brut réalisé en une semaine et semi improvisé, qui sortira vendredi aux Etats-Unis.

Julien (Guillaume Canet) n’a pas été un père ni un conjoint très présent. Son couple n’a pas survécu à sa passion dévorante pour son métier de géologue et ses voyages constants à l’étranger. Lors d’une escale en France, il découvre un message de Marie, son ex-femme (l’actrice Mélanie Laurent, vue dans Inglorious Basterds et Beginners). Effondrée, elle lui annonce une terrible nouvelle : Mathys, leur fils de 7 ans, a disparu en pleine nuit lors d’un séjour en classe de neige. Julien se rend immédiatement sur les lieux du drame et se jette, à corps perdu, dans une enquête en marge de celle des forces de police.

Dans la peau de ce père capable du pire pour retrouver son enfant, Guillaume Canet livre une prestation intense qui va crescendo et puise sa force dans les contraintes de tournage que le réalisateur, Christian Carion, a imposé à son équipe. Mon Garçon s’est ainsi tourné en six jours seulement dans le Vercors, un massif montagneux des Alpes françaises. Et l’acteur a relevé le défi de jouer sans avoir accès au scénario, tournant dans l’ordre chronologique les scènes, quasiment en temps réel. De tout le casting, il était le seul membre à jouer chaque scène complètement à l’aveugle. A lui de réagir et d’improviser selon les situations qu’il découvrait en temps réel. Canet a ainsi surpris ses partenaires et influé sur le parcours initial de son personnage. Une expérience de cinéma au réalisme étonnant.

 

Sortie américaine : 10 mai 2019
Durée : 1h27
Réalisateur : Christian Carion
Avec : Guillaume Canet, Mélanie Laurent, Antoine Hamel, Olivier de Benoist
Distributeur américain : Cohen Media Group


Article publié dans le numéro de mai 2019 de France-Amérique

Related