Je m'abonne

New York Magazine

Des Français goûtent le Pumpkin Spice Latte pour la première fois...

Lorsque chute le thermomètre et tombent les premières feuilles, commence aux Etats-Unis la saison du Pumpkin Spice Latte. Le café au lait aromatisé aux épices — cannelle, muscade, gingembre, girofle et piment — et à la purée de citrouille, coiffée de chantilly, a fait son apparition en 2003 dans les cafés Starbucks américains, où il est généralement vendu de début septembre à fin décembre.

Si l’enseigne américaine affirme avoir déjà vendu près de 200 millions de Pumpkin Spice Lattes, les consommateurs français, qui ont le loisir de commander un « PSL » depuis 2012, demeurent sceptiques. En témoigne ce test mené par un journaliste de New York Magazine, qui a fait goûter à sept de ses collègues parisiens le fameux café épicé.

« C’est beaucoup trop sucré », lance un premier cobaye. « Mais d’où vient cette couleur », demande un autre. La teinte orangée du breuvage laisse perplexes plusieurs testeurs. « On dirait la couleur de la peau de Donald Trump ! » Pour d’autres, citrouille rime avec soupe, un point c’est tout. « Une citrouille n’est pas faite pour être consommée dans une boisson sucrée ! »

Boisson phare de l’automne américain, le PSL ne fait pas encore l’unanimité en France. « Comment les Américains peuvent aimer ça ? Je ne me sens pas bien. J’ai mal au ventre. »

A lire via New York Magazine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *