Je m'abonne

The New York Times

La maison new-yorkaise de Louise Bourgeois ouvrira ses portes au public cet été

En 1962, Louise Bourgeois achète une maison de briques au 347 West 20th Street, dans le quartier de Chelsea à New York, et installe son studio au sous-sol. A la mort de son mari en 1973, la sculptrice et plasticienne remodèle le bâtiment et consacre les quatre niveaux à ses créations. La maison, laissée tel quel depuis la mort de l’artiste en 2010, ouvrira ses portes au public cet été.

« Plus de cinq ans après son décès, la maison semble encore occupée par la femme qui y habitait », écrit le New York Times. « Robes et manteaux pendent dans l’armoire. Magazines et carnets emplissent la bibliothèque, montrant l’étendue des intérêts de Louise Bourgeois, dont The Joy of Cooking, le poème épique hindou Bhagavad-Gita, et le recueil de nouvelles Nine Stories de J.D. Salinger. »

A lire ici.