Je m'abonne
banner-subscribe-subscription-france-amerique-magazine-40%-off-promo-code-grow

Les Français, de nouveaux colons au Québec

CityLab

Les expatriés français au Québec s’adaptent mal. Montréal, la première ville francophone d’Amérique du Nord, accueille une population croissante de Français qui dénature progressivement la culture locale.

CityLab, un magazine en ligne édité par The Atlantic, rapporte que les Montréalais critiquent l’afflux de culture française et la hausse des loyers entraînés par l’arrivée d’expatriés français de plus en plus nombreux. La langue française attire les nouveaux arrivants, mais une résidente qui aide les familles françaises dans leur installation rappelle que « Montréal est plus proche de l’Amérique du Nord que de la France par sa culture, son histoire, son économie et ses références sociales ».

A lire via CityLab.

  • Pour aller au-delà des clichés et des clivages, pour en savoir plus sur le travail auprès des nouveaux arrivants au Québec, français ou autres, de L’art et la manière – Conseil en interculturel, nous vous invitons à visiter notre site http://www.lartetlamaniere-interculturel.com. Les titres provocateurs, les généralisations et les approximations ne sont pas le terreau pour une réelle compréhension du terrain et des enjeux complexes pour appréhender une culture aussi complexe et multiple que celle du Québec… pour les Français entre autres.

      • I apologize for my question in English but no offense meant. It’s just that i was never a good student and neglected my studies in high school.

  • J’aime mieux avoir comme immigrants des Français que des personnes qui ne veulent rien savoir du français et de notre culture francophone comme certains asiatiques. Il était temps que la France nous envoie de nouveaux colons (pas dans le sens québécois du terme🙂 ).

  • A Gaetan:

    Penses-tu que dénigrer une population te rend meilleur ? Pourquoi tout de suite parler d’asiatiques ? Malgré qu’elle reste discrète, cette population travaille et ne vit pas sur le BS contrairement à toi.