Je m'abonne

Ousmane Dabo : « Mon corps ne suivait plus »

Fraîchement retraité après un passage de quelques semaines dans la franchise de Major League Soccer (MLS) de New England Revolution, l’ancien international français Ousmane Dabo revient pour France-Amérique sur les raisons qui l’ont poussé à raccrocher ses crampons.

Ousmane Dabo, comment vous sentez-vous quelques jours après avoir décidé d’arrêter votre carrière ?

Pour l’instant je me sens bien. Je peux profiter de mes journées, j’ai tout mon temps pour faire un peu ce que je veux. Tout ce que peut se permettre un jeune retraité ! (rires). Ce n’est pas une situation qui m’est inconnue, car la saison dernière j’avais déjà passé 8 mois sans jouer après la fin de mon contrat avec la Lazio de Rome. Le fait d’avoir vécu ce « break » me permet aujourd’hui de faire la transition plus facilement.

Qu’est-ce qui vous a poussé à arrêter votre carrière ?

Mon corps ne suivait plus le rythme, tout simplement. Depuis plusieurs mois, j’ai enchaîné les pépins physiques et les périodes d’arrêt. Vous savez, à un certain âge la récupération est plus longue et plus difficile. J’ai eu une sorte de déclic après le match amical contre Manchester United il y a deux semaines. J’ai encore terminé le match blessé, frustré de ne pas avoir pu me donner à 100% sans appréhension. J’ai décidé que je c’était plus sérieux d’arrêter. J’ai eu une carrière de 16 saisons, je pense avoir fait un passage intéressant dans le monde du football.

Vous avez évolué en Italie, en France, en Angleterre durant votre carrière. Quel bilan faites-vous de votre expérience en MLS ?

Je suis content d’être venu aux USA pour voir de près le développement du football dans le pays. Mais les pépins physiques ne m’ont pas lâché et cela m’a empêché de donner mon maximum et aider mes coéquipiers à gagner plus de matches. Je ne regrette pas d’avoir passé ses quelques mois ici. Boston est une ville super sympa, où il fait bon vivre.

Quel est votre programme pour les semaines à venir ?

Je vais rentrer en France et passer quelques temps à Rome car j’y ai vécu plusieurs années et c’est une ville qui compte beaucoup pour moi. Je vais prendre quelques congés, un peu profiter sans me prendre la tête. Après, on verra pour la reconversion.

Justement y avez-vous déjà pensé ?

Oui, un peu. Je ne sais pas encore, mais je pense que je vais rester dans le football et faire peut-être quelques activités sans liens avec le sport. J’y verrai plus clair dans les semaines ou les mois à venir.

Related