Je m'abonne

Plus d’un jeune Américain sur quatre n’a jamais eu de relation sexuelle

Les adolescents et jeunes adultes américains sont légèrement plus nombreux à se déclarer vierges qu’il y a quelques années, selon une vaste étude publiée par le ministère de la Santé.

L’enquête parue jeudi indique que 29% des femmes âgées de 15 à 24 ans et 27% des hommes de la même tranche d’âge n’ont jamais eu de relation sexuelle. Lors de la dernière étude réalisée en 2002, le chiffre était identique pour les hommes et les femmes, mais surtout inférieur: 22%.

D’autres chiffres soulignent une augmentation des rapports bucco-génitaux chez les jeunes: 7% des filles et 10% des garçons de 15 à 17 ans affirment avoir pratiqué la fellation ou le cunnilingus, mais jamais la pénétration. Cela pourrait conforter une théorie selon laquelle les jeunes filles seraient plus attentives à conserver leur virginité ou considéreraient les rapports bucco-génitaux moins dangereux pour les maladies sexuellement transmissibles.

Une croyance dangereuse, selon les auteurs de l’étude, qui rappellent qu' »un nombre croissant de cas d’herpès génital aux Etats-Unis sont dus à des rapports oraux ». La quasi-totalité des adultes de 25 à 44 ans pratique des rapports vaginaux, et 90% des rapports oraux. 36% des femmes et 44% des hommes ont pratiqué le sexe anal.

Toute tranche d’âge confondue, les femmes sont deux fois plus nombreuses que les hommes (13% contre 5%) à avoir eu des relations homosexuelles – ou à le dire. Dans le détail des origines ethniques, les femmes hispaniques sont moins enclines aux rapports de même sexe (6%) que les noires (11%) et les blanches (15%). Les hommes sont bien plus nombreux (21%) que les femmes (8%) à avoir eu plus de 15 partenaires sexuels dans leur vie, selon leurs déclarations. L’étude, réalisée de 2006 à 2008, a été conduite auprès de 13.495 Américains âgés de 15 à 44 ans. C’est la septième édition de ce « recensement sexuel » depuis 1973.

Related