Je m'abonne

Trump, le président aux mains vides

Les Etats-Unis étant le laboratoire de notre avenir, que nous enseigne le scrutin du 8 novembre ? Les distinctions gauche-droite et Républicains-Démocrates se fissurent. Et loin des deux côtes, oubliée des discours, Middle America est en crise.

Le partage entre droite et gauche, qui semblait universel, ne fonctionne plus. Il y a quatre ans, la confrontation entre Barack Obama (Démocrate) et Mitt Romney (Républicain) ressemblait à n’importe quelle élection antérieure, aux Etats-Unis comme en France. La gauche américaine était seulement moins révolutionnaire que les gauches françaises et la droite américaine, plus "conservatrice". Cette fois-ci, placer Clinton à gauche et Trump à droite n’explique rien. Les candidats à la présidence se sont situés sur un axe nouveau, qui va de la "société ouverte" (Clinton) à la "société fermée" (Trump). Du côté de la société ouverte, on accepte la diversité culturelle, l’immigration et les échanges internationaux. Rassemblés autour de Donald Trump, les partisans de la société fermée brandissent en étendard le respect des traditions

[...]

Réservé aux abonnés

Pour accéder à cet article,
identifiez-vous ou abonnez-vous à France-Amérique.

Related