Je m'abonne

Réglementations et savoir-vivre

Les coutumes et les réglementations ne sont pas les mêmes des deux côtés de l’Atlantique. Les Américains sont assez disciplinés et respectent généralement ces différentes règles qui varient d’un État à l’autre.

Alcool et tabac

La réglementation concernant l’alcool et le tabac est aussi plus sévère qu’en France. Pire : elle est appliquée…Il est interdit de vendre des cigarettes à un client de moins de 18 ans, voire 21 ans, selon les États. Dans les lieux publics, la réglementation française s’est maintenant alignée sur les États-Unis.

La consommation d’alcool est interdite en public : dans la rue, à la terrasse d’un café ou dans une voiture. Les bouteilles non-ouvertes doivent êtres transportées dans un sac opaque. Dans plusieurs Etats, la vente d’alcool est interdite le dimanche.  Conformément à la loi « tolérance zéro », la vente, la possession, et la consommation d’alcool sont interdites aux mineurs de moins de 21 ans. La conduite sous état d’ivresse, de drogue ou de médicaments (DUI driving under influence) est réprimée avec sévérité. Les sanctions, tout comme le taux d’alcool autorisé, varient cependant selon les Etats : de 0,08%  à 0,10 %.

Les sanctions vis-à-vis de la consommation et du trafic de drogue sont particulièrement sévères. Une infime quantité de stupéfiants suffit à entraîner une incarcération qui peut se prolonger plusieurs mois.

Taxes et pourboires

D’autres règles plus tacites mais tout aussi importantes dans la vie quotidienne nécessitent un temps d’adaptation. Ainsi, les taxes ne sont pas comprises dans le prix affiché. Leur taux varie selon l’État et la ville : de 4% à plus de 8.75% (CA). Les produits alimentaires vendus en magasin, et d’autres cas spécifiques, sont exonérés.

D’autre part, les « tips » ont un statut bien différent du pourboire français. Les serveurs ne vivent souvent que de ces 15 à 20 % de service non compris, et peuvent réclamer des explications si le client ne s’en acquitte pas. En général, pour calculer le tip, doublez la taxe. Pour un groupe de 5 personnes ou plus, le service peut être automatiquement rajouté. Le paiement par carte bancaire n’échappe pas à la règle : il faut alors remplir la case « gratuity » qui figure en bas de l’addition, ou la barrer si le pourboire est laissé en liquide. Dans le cas contraire, le serveur peut s’octroyer un pourcentage généreux. Les Français, habitués au « service compris », sont souvent « étourdis » : attention à la facture !

Dans le même temps, le client est roi. Il peut tout à fait exprimer son mécontentement en expliquant son refus de laisser un pourboire, et ramener un achat – souvent dans un délai de 30 jours – s’il ne lui convient pas : « The customer is always right ! »

Sociabilité et dress code

La sociabilité américaine est marquée par de nombreux galas, qui s’inscrivent notamment dans le cadre des opérations de fundraising (littéralement « levée de fonds »), organisées par les associations caritatives et les écoles.

Un code vestimentaire plus formel qu’en France encadre ces différents centres de sociabilité. Le « dress code » se trouve souvent mentionné sur le carton d’invitation :

Formal attire (tenue de ville) : tenue très habillée, qui peut aller jusqu’au smoking et à la robe de soirée.

Black tie : smoking (tuxedo) et robe longue très habillée pour les femmes.

Business attire : costume-cravate et tailleur.

Casual : tenue de ville soignée

« Silicon Valley » Business Casual : un phénomène de l’époque Dot.Com, Le look de Silicon Valley autorise khakis et chemises à col.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *