Je m'abonne

Retraites : La France pourrait être paralysée à partir du 12 octobre

Les syndicats, réunis lundi en intersyndicale, ont confirmé l’organisation d’une journée de grèves et de manifestations le 12 octobre, évoquant une « mobilisation qui s’amplifie » contre le projet de réforme des retraites du gouvernement qui « reste campé sur son intransigeance ».

A la veille de l’examen du projet de réforme au Sénat, l’intersyndicale nationale s’est réunie au siège de la CFE-CGC pour tirer le bilan de la mobilisation de samedi, la troisième en moins d’un mois. Dans un texte signé par la CFDT, la CFE-CGC, la CFTC, la CGT, la FSU, Solidaires et l’UNSA, l’intersyndicale juge que « la mobilisation du samedi 2 octobre 2010 a été un formidable succès partout en France », et souligne qu’elle a vu « de nouveaux manifestants rejoindre les cortèges ».FO, qui n’a pas paraphé le texte commun, a toutefois précisé qu’elle serait « pleinement dans l’unité d’action le 12 octobre pour obtenir l’abandon du texte et avoir une autre réponse ».

« Confronté à cette mobilisation qui s’amplifie, le gouvernement reste campé sur son intransigeance. Il préfère le mépris au dialogue, il commente les chiffres de manifestants plutôt que de répondre à leurs inquiétudes et exigences », déplore l’intersyndicale dans son texte commun. Elle a donc confirmé la journée nationale de grèves et de manifestations du mardi 12 octobre, appelant « les salariés, les retraités, les chômeurs à y participer massivement ». D’ici là, elle appelle « à élargir et à amplifier la mobilisation unitaire par des initiatives dans les territoires, des rencontres avec les salariés et interpeller les sénateurs ». Une nouvelle réunion entre syndicats est programmée au vendredi 8 octobre. A la RATP, le syndicat CGT, le premier de l’entreprise publique, a déposé lundi un préavis de grève illimité à compter du 12 octobre.

 

Related