Je m'abonne

Roger Federer : « Je ne pense pas du tout à jouer contre Nadal »

À l’occasion du Media Day à Roland Garros, Roger Federer est venu s’exprimer devant la presse en tant que tenant du titre.

Roger Federer, vous êtes le tenant du titre, est ce que cela change quelque chose pour vous ?

Revenir ici et se souvenir de ce qui s’y est passé il y a un an est tout à fait spécial pour moi. Je me souviens des derniers jeux de service que j’ai dû jouer, des balles de match. J’ai quelque part laissé mon empreinte sur ce court. Je suis arrivé ici mercredi, je suis plutôt confiant et décontracté, pour l’instant ça ne change pas grand chose d’être tenant du titre ou pas.

Avez-vous plus ou moins de pression que l’an dernier ?

Je ressens un peu moins de pression parce que je me suis prouvé que je suis capable de gagner ici. Mais la pression, on la sent quand même toujours un peu. C’est très bien, il faut ressentir un peu de pression pour réussir. Je suis un gagneur, j’en ai toujours besoin pour bien jouer.

Comment jugez-vous les autres joueurs de ce tournoi, en dehors de Rafael Nadal ?

Novak Djokovic fait partie des favoris, même s’il n’a pas encore joué totalement à sa son meilleur niveau ici. Attention, ce n’est pas parce qu’il n’a pas joué à Madrid qu’il n’est pas en forme. Depuis trois ou quatre ans, il a un jeu très solide qui lui permet d’aller très loin. C’est un des joueurs les plus réguliers sur terre battue. Cette année, l’absence de Del Potro et Davydenko dans le tableau fait que le tournoi est très ouvert.

Les joueurs français ont-ils le potentiel pour gagner ici ?

Bien sûr, il peuvent faire quelque chose ici, regardez Monfils que j’ai joué en demi-finale il y a deux ans ici. Tsonga aussi peut aller loin, il a le jeu pour en tout cas. Après il faut pouvoir jouer les matchs les uns après les autres et enchaîner.

Tout le monde attend une finale entre Rafael Nadal et vous cette année…

Vous savez, je comprends que ce sujet passionne les gens, mais ce n’est tellement pas ma priorité en ce moment, je ne pense pas du tout à jouer contre Rafael Nadal. La finale est dans deux semaines, d’ici là je peux perdre, il peut perdre. Ça ne sert à rien de spéculer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related