Je m'abonne

« Le rosé est le champagne des millenials américains »

Démodé en France, le rosé a le vent en poupe de l’autre anôté de l’Atlantique. Pierrick Bouquet a profité de l’engouement autour de ce vin pour créer aux Etats-Unis des évènements fédérateurs : La Nuit en Rosé, du 18 au 20 mai, et Pinknic, les 24 et 25 juin. Le Parisien de 34 ans nous explique comment le rosé est devenu le « champagne des millennials ».

France-Amérique : Comment le rosé est-il devenu la star des soirées américaines ?

Pierrick Bouquet : Un travail de longue haleine sur le changement d’image du rosé a été initié par la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Le Château d’Esclans et son propriétaire, Sacha Lichine, se sont beaucoup investis ces dix dernières années. En parallèle, le rosé américain s’est amélioré. Le vin était sucré, d’une couleur à peine plus pâle que le vin rouge et n’égalait pas les vins que l’on retrouve sur la Côte d’Azur. Il y a cinq ans, les producteurs américains ont fait venir des œnologues français qui leur ont enseigné les techniques viticoles provençales. Le rosé américain a alors gagné une jolie couleur pastel, son goût est devenu léger et fruité. Certains vins rosés américains sont aujourd’hui de qualité égale aux vins français.

Pourquoi les rosés français dégagent-ils une image plus chic aux Etats-Unis qu’en France ?

En France, on peut trouver de bons rosés du Languedoc-Roussillon entre 11 et 15 euros. A New York, une bonne bouteille de rosé français coûte entre 30 et 35 dollars. En marketing, on appelle cela une stratégie de positionnement par le prix : les rosés français sont chers, donc ils sont chics. Les Américains associent les rosés de France au chic provençal. Les Côtes de Provence rosés se vendent très bien ici. En 2016, la cuvée Whispering Angel du Château d’Esclans (Var) a été le vin français le plus vendu aux Etats-Unis (hors champagnes et mousseux).

Comment le rosé est devenu le thème central de vos évènements aux Etats-Unis ?

Il y a cinq ans, nous avons lancé La Nuit en Rosé, une croisière sur l’Hudson River pendant laquelle nos convives sont initiés aux vins rosés par des sommeliers et des chefs cuisiniers. New York découvrait alors le rosé. Notre objectif était pédagogique : faire découvrir aux Américains la diversité des vins rosés. Ils ont adoré et ont fait du rosé un vin tendance à boire au restaurant comme en boîte de nuit. Le rosé est devenu le champagne des millennials — et notamment des femmes trentenaires —, lassés du vin rouge de leurs grands-parents et du vin blanc de leurs parents. Cette année, La Nuit en Rosé proposera près de 125 types de rosés de neuf pays différents.

Pinknic2016-french-france-festival-rose

Le festival Pinknic sur Governors Island, à New York, en 2016.

Le rosé est-il devenu un simple support marketing ?

Non, mais l’essor du rosé a permis la création d’une industrie parallèle qui joue sur les codes que véhicule le rosé. L’an dernier, nous avons lancé la première édition du Pinknic, un pique-nique géant organisé dans les tons roses et blancs sur Governors Island, à New York. L’idée était de créer un évènement festif autours du rosé en lui associant animations culinaires, stands de prêt-à-porter et musique électronique. Nous avons accueilli 8 000 personnes en 2016 et en attendons 12 000 cette année. Les produits dérivés du rosé fleurissent un peu partout. Avec leur compte Instagram @YesWayRosé, deux Californiennes ont réussi à fédérer une communauté de près de 40 000 personnes autours du rosé et vendent des produits roses : débardeurs, casquettes et bougies « Eau de rosé ».

Quelles sont les dernières tendances en termes de rosé ?

Le « rosé piscine », qui sera présenté pendant La Nuit en Rosé cette année, est un vin spécialement conçu pour garder sa saveur quand bien même on lui ajouterait des glaçons. Le domaine La Grande Sieste a récemment mis en vente des glaçons à base de rosé, vendu 1,50 euros l’unité (« Le Caillou rosé »). Un couple d’Américains a également créé Una Lou, une canette de rosé au design contemporain. Enfin, mon équipe et moi-même venons de lancer « Rosé S’il Vous Plaît », une nouvelle gamme de cocktails à base de rosé. Trois bouteilles seront mises en vente dès le mois de juin : Rosé Mimosa, Rosé Sangria et Rosé Bellini. Notre objectif est d’initier les Américains de 21 à 29 ans à la consommation de rosé en leur proposant des cocktails qu’ils apprécient déjà.

La Nuit en Rosé
18 au 20 mai 2017
www.nuitrose.com

Pinknic
Du 24 au 25 juin 2017
www.pinknic.com

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Related

    • Le rosé à la conquête de l’AmériqueLe rosé à la conquête de l’Amérique Les ventes de rosé ont bondi de 53% l’an dernier aux Etats-Unis. Une progression record qui s’explique par la culture grandissante du vin en Amérique du Nord et par un marketing agressif […] Posted in Business
    • La révolution du roséLa révolution du rosé Le rosé a rapidement gagné en popularité auprès des amateurs de vin, se taillant une place à égalité à côté des vins blancs et rouges. Les Etats-Unis, deuxième plus grand consommateur de […] Posted in Business