Je m'abonne

Arrêtons le massacre !

Vue de France, la tuerie de Las Vegas est incompréhensible. Comment peut-on laisser un citoyen accumuler chez lui un tel arsenal ? Il est grand temps que le Congrès américain réagisse.

Il existe une relation directe entre le nombre d’armes en circulation dans un pays et le nombre de meurtres commis avec ces armes, délibérément ou par accident. Ceci est prouvé et documenté. L’argument du deuxième amendement de la Constitution n’est pas persuasif, puisque bien des Etats autorisent la possession d’armes mais réglementent étroitement les conditions d’acquisition, de détention et d’usage. Mais là encore, la législation diffère d’un Etat à l’autre : New York, le New Jersey ou le Minnesota exigent un permis pour acheter une arme à feu, mais pas le Nevada.

En France, seuls les militaires, fonctionnaires de police ou des douanes, agents de surveillance (convoyeurs de fonds, agents de la RATP ou de la SNCF) et certains particuliers « exposé[s] à des risques sérieux […] dans le cadre de [leur] activité professionnelle » (commerçants, magistrats) ont le droit de porter une arme à feu. La préfecture examine chaque demande et délivre, après une enquête approfondie, les permis de port d’arme. Les particuliers qui font l’acquisition d’une arme de chasse ou de tir sportif — semi-automatique ou à répétition manuelle, d’un calibre inférieur à vingt millimètres — font eux aussi l’objet d’une enquête. Ils doivent par ailleurs posséder un permis ou une licence en cours et déclarer leur arme aux autorités.

Le Congrès des Etats-Unis n’a aucune intention de réagir au massacre de Las Vegas, la fusillade la plus importante de l’histoire moderne américaine. Est-il paralysé par le lobby des armes à feu, la NRA ? Je crois qu’on attribue trop d’influence à ce lobby : les députés américains sont avant tout prisonniers de leur veulerie et de leur esprit partisan. Il suffit qu’un Démocrate avance une proposition pour que les Républicains la réfutent. Et inversement.

Confrontée à une tragédie de cette ampleur, la nation américaine est incapable de s’unir. En pareilles circonstances, les Français, quelles que soient leurs divisions, me semblent plus à même de parler d’une seule voix. Ajoutons que Trump, loin d’incarner cette union nécessaire, nie l’évidence et divise un peu plus. L’Amérique vit des heures difficiles par la faute de sa classe politique, cette classe qui conçoit son rôle comme une profession rémunératrice et sert peu l’intérêt national. Les Pères Fondateurs en seraient effarés.

  • Arme de calibre 20mm = arme de guerre, merci d’être précis et de ne pas écrire n importe quoi. Encore une confusion entre les pouces et les mm…

    • Le calibre 20 millimètres (0,78 pouces) est le calibre le plus courant parmi les armes de chasse. C’est le mode de tir (manuel, semi-automatique ou automatique), et non le calibre, qui situe la distinction entre arme de chasse (ou de sport) et arme de guerre. Les classifications détaillées sont disponibles sur le site du gouvernement français, Service-public.fr.

  • M. Sorman:

    Where did you study? And, more to the point, what did you do before 1979?

    • Mr. Bill:
      Where did you study? And, more to the point, what did you do before 1979? Are you a police investigator? Then do your job and google Monsieur Sorman like everybody else. You will learn that he’s is a professor, columnist and author, esteemed in France and overseas with an active record for the development of human rights and democracy around the world.

  • J’admire ici l’usage du mot VEULERIE. Il y a peut-être vingt ans que je ne l’avais vu écrit et j’ai dû aller chercher confirmation de sa définition dans mon fidèle Larousse. SPINELESSNESS clairement ne rend pas hommage à la sonorité du substantif français de la même manière que DISGUSTING ne peut rivaliser avec l’adjectif DEGUEULASSE auquel me font tellement penser certains commentaires…

  • M. Sorman,
    Merci beaucoup pour l’explication parfaite de la situation politique en Amerique. Il est triste de voir ce que le gouvernement fait ici…

  • It is clear that money and greed are driving the ‘gun rights’ campaign in the USA. People have developed an ironic false sense of security. They cling to their ‘right’ to own guns while being shot from 400 yards away with a modified automatic weapon. What an idiotic notion to think that your gun protects you while you are being shot in the back by another’s second amendment right. Such foolishness for a deadly useless freedom.

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Related