Je m'abonne

Témoin de la complicité franco-américaine, l’Ecole des beaux-arts de Fontainebleau fête ses 90 ans

Le 19 octobre, New York fêtera l’inauguration d’une série de festivités mettant à l’honneur les écoles américaines de Fontainebleau, crées en période de guerre.

C’est en pleine Première Guerre Mondiale qu’une alliance culturelle entre soldats américains et musiciens français s’est forgée. Le Général Pershing, souhaitant améliorer le niveau des musiciens militaires américains basés en France, forme une équipe avec le chef d’orchestre du New York Philharmonic Walter Damrosch et le compositeur français Francis Casadesus. Un conservatoire de musique initial voit le jour, donnant naissance par la suite au conservatoire américain de musique en 1921 et à l’Ecole des beaux-arts en 1923, dans le château de Fontainebleau. Aujourd’hui, les programmes d’été persistent. L’occasion pour leurs étudiants de suivre des cours d’art et de musique intensifs et reconnus à Fontainebleau.

Ces écoles internationales défendent un héritage important. Elles offrent à de jeunes artistes prometteurs une formation à la francaise, sous la tutelle d’un personnel prestigieux. Cette mission aux racines franco-américaines invite des étudiants du monde entier à suivre son enseignement artistique, mais également des cours d’anglais dispensés à la demande des élèves, dans un cadre historique.

Pour fêter les 90 ans de l’Ecole des beaux-arts, une conférence d’anciens élèves suivi d’un concert par les meilleurs musiciens du Conservatoire, d’un gala et d’une levée de fonds se tiendra le 19 octobre à New York. L’argent recolté sera ensuite reversé à un programme de bourse pour les élèves aux ressources limitées.

Infos pratiques :

Fontainebleau Schools

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related