Je m'abonne

The New Yorker

Elections présentielles : les outsiders prennent le pouvoir

Marine Le Pen, François Fillon et Emmanuel Macron sont les favoris des élections présidentielles françaises. Ils sont suivis de près par Benoît Hamon, Arnaud Montebourg et Jean-Luc Mélenchon, qui étaient encore des outsiders il y a peu. Les six candidats ont en commun leur marginalité politique et le fait que personne ne s’attendait à les retrouver en course pour l’Elysée.

Les discours de campagne s’enchaînent. Le week-end dernier, la ville de Lyon accueillait un François Fillon affaibli par « l’affaire Pénélope », un Emmanuel Macron enivré par la volonté de restaurer « la dignité de la vie publique », une Marine Le Pen emplie de ferveur nationaliste et agacée par une France qu’elle qualifie « d’épave assiégée », et un Jean-Luc Mélenchon — dont l’hologramme était projeté simultanément à Aubervilliers — critique du programme de ses adversaires.

A lire via The New Yorker.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *